Gendarmerie nationale : Nouba Menad, nouveau patron, Bousteila part en retraite

Gendarmerie nationale : Nouba Menad, nouveau patron, Bousteila part en retraite

par Yazid Alilat, Le Quotidien d’Oran, 12 septembre 2015

Après 15 années à la tête de la Gendarmerie nationale, le général de corps d’armée Ahmed Bousteila passe la main. Selon le Quotidien arabophone «Ennahar», il a été remplacé, sur décision du chef de l’Etat, par le général major Menad Nouba.

Aucune autre information sur les raisons de cette retraite, c’en est une en fait, du désormais ex-patron de la Gendarmerie nationale, n’a été donnée, officiellement.

Dans son édition de jeudi, «Ennahar» rapporte que le général de Corps d’Armée Ahmed Bousteila, Commandant de la Gendarmerie nationale, a été mis à la retraite, sur décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il a été remplacé, précise-t-on, par le général major Menad Nouba. Depuis, tous les portails électroniques reprennent l’information, pratiquement en boucle. Car ce changement à la tête du puissant et important corps de sécurité du pays, ne peut se faire et se décider comme s’il s’agissait d’une simple passation de consignes. Certaines sources proches des milieux militaires donnent une raison à ce départ d’Ahmed Bousteila, 71 ans. C’est pour des raisons de santé, qu’il a été admis, indique t-on, à faire prévaloir ses droits à la retraite. D’autant que sa promotion au grade de général de corps d’armée ne date que du mois de juillet dernier. Ahmed Bousteila, qui a pratiquement modernisé la Gendarmerie nationale en l’intégrant, pleinement, dans le cyberespace, avec une généralisation de l’utilisation des NTIC, dans la lutte contre la criminalité organisée et le grand banditisme, a été donné partant ou limogé, à plusieurs reprises. Un des hommes forts des institutions de la Défense nationale, il part, cependant, en laissant « les clés » de la Gendarmerie nationale à son adjoint et néanmoins chef d’Etat major, le jeune Nouba Menad. Le nouveau patron de la Gendarmerie nationale a été promu au grade de général, en 2010, puis à celui de général-major en 2014. Pas très connu du grand public, le nouveau patron de la Gendarmerie nationale est pourtant très présent sur le terrain. Outre des sorties d’inspection, il a accompagné plusieurs fois le Premier ministre, lors des événements de Ghardaïa, comme il a dirigé, plusieurs séminaires, en Algérie notamment, sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité, en particulier dans le cadre de la Coopération des 5+5. Au Sahel, il a, également, dirigé des missions de la Gendarmerie nationale de formation du même corps au Mali.

L’arrivée du général major Nouba à la tête de la Gendarmerie s’inscrit, par ailleurs, dans le cadre du rajeunissement des différents corps de sécurité du pays. Et, contrairement à la tradition, le nouveau patron de la GN est issu de ce corps, rattaché au ministère de la Défense nationale.