Les anglais intéressés par la vente d’armes

Algérie – Grande Bretagne

Les anglais intéressés par la vente d’armes

El Khabar, 30 septembre 2009

L’Ambassadeur d’Algérie à Londres, M. Mohamed Salah Dembri, a indiqué que le ministre de l’intérieur et le ministre de la défense britanniques se rendront à Alger, avant la fin de l’année en cours.
La visite du ministre de la défense anglais vise, selon la presse anglaise, à booster le contrat de vente d’armes et d’hélicoptère, estimée à 5 milliards USD. Cependant, Dembri a révélé, dans une interview accordée, au site Algeria Press Online, que cette visite sera de très haut niveau, à travers laquelle les deux parties discuteront le volet de la coopération, dans le domaine militaire, notamment la défense commune.
L’Ambassadeur a ajouté que le ministre de l’intérieur anglais entamera une visite au pays, sans qu’il révèle son ordre du jour. Elle sera, sans doute, d’un caractère sécuritaire. Elle se portera, notamment, sur la coopération bilatérale entre l’Algérie et la Grande Bretagne, dans le dossier de l’extradition des recherchés, et la formation des officiers de police.
Dembri a tenu d’ajouter que le ministre algérien des affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, se rendra, de sa part, à Londres, en mois de décembre prochain, dans le cadre de la tenue de la 4eme réunion de la commission mixte algéro-britanique.
Il a tenu à faire éloge aux relations « spéciales » des deux pays, ajoutant qu’elles connaîtront plus d’amélioration, « grâce à l’installation des commissions mixtes, ainsi que les visites récurrentes des hauts responsables des deux pays ».
En outre, Dembri a mis l’accent sur l’importance des relations bilatérales, étant donné la position stratégique de l’Algérie dans la région, et son rôle clé dans les efforts internationaux pour combattre le terrorisme. Le diplomate algérien a ensuite plaidé pour qu’on change de regard envers l’Algérie « qui est sur le point de vaincre ses problèmes, en consacrant ses richesse humaines et matérielles pour bâtir un pays modernes avec une économe compétitive ».
Dembri a révélé que projet de la Maison d’Algérie à Londres sera relancé très prochainement, pour qu’elle soit l’endroit idéal dans laquelle la communauté algérienne pourra se réunir, ajoutant que près de 25 milles algériens sont installés à Londres, et environs 300 autres en Ireland.

 

30-09-2009
Par A.K/ Synthèse A.A