7 militaires tués et 3 terroristes éliminés à Ziama Mansouriah

Attaque contre un poste avancé de l’armée à Jijel

7 militaires tués et 3 terroristes éliminés à Ziama Mansouriah

El Watan, 14 mai 2011

Une semaine après l’attentat à la bombe contre un convoi militaire dans la commune d’El Kennar, qui a causé la mort de 5 militaires et blessé autant d’autres, la wilaya de Jijel a encore enregistré, hier, une attaque terroriste contre un poste avancé de l’armée à Tizrarane, à quelques encablures à l’est du chef-lieu communal de Ziama Mansouriah, à 40 km à l’ouest de Jijel.

Le bilan est lourd : 7 militaires tués et 3 terroristes abattus. Selon les informations que nous avons recueillies, le casernement, qui se trouve à quelques centaines de mètres en contre-haut de la RN43, près de la sortie ouest du tunnel de Dar El Oued, à proximité des Grottes merveilleuses, a été attaqué peu après 4h par un groupe terroriste équipé d’armes automatiques, surprenant la majorité des militaires dans leur sommeil. Sept militaires ont été tués par les terroristes, alors que la riposte a permis l’élimination de 3 assaillants. Un huitième militaire était porté manquant hier et on n’a toujours pas de nouvelles, alors que deux autres souffrent de blessures. Au moins 7 armes automatiques ont été prises alors que les militaires ont pu récupérer 3 kalachnikovs qui étaient en possession des terroristes abattus. Une opération de ratissage a été lancée dans cette zone par l’armée, qui a par ailleurs dépêché des hélicoptères pour survoler le lieu de l’attaque.

Ainsi, depuis vendredi 6 mai, 12 militaires ont trouvé la mort et 7 autres ont été blessés.Ce nouvel attentat terroriste est le troisième depuis 2008 dans cette localité de Tizrarane. Le 5 mars 2008, 3 agents de sécurité travaillant pour l’entreprise de gardiennage Spas avaient trouvé la mort et 7 autres blessés dans une embuscade terroriste dans le même lieu. Une année après, le 22 avril 2009, une attaque terroriste perpétrée à Tizrarane a coûté la vie à 9 agents de sécurité de la Spas alors que 4 autres ont été blessés. On totalise ainsi 19 tués au niveau de Tizrarane depuis 2008. Bien que ces attentats aient été meurtriers, il faut dire qu’il est difficile de croire qu’il puisse s’agir d’un acte entrant dans le cadre de la revanche d’Al Qaîda. En effet, rien n’indique pour le moment que ces sorties terroristes soient la traduction sur le terrain d’une nouvelle stratégie de l’organisation de Ben Laden.

D’après les renseignements recueillis par les services américains, l’Algérie serait, avec la Somalie et le Yémen, les cibles privilégiées par les lieutenants de Ben Laden, ce qui pousse immanquablement à l’inquiétude. Mais pour l’heure, à Jijel on s’interroge toujours sur ce retour quasi annuel en pareille période de ce genre d’attentats. Une multitude d’explications sont avancées. La douceur du climat à l’approche de la saison estivale dans la région de Jijel et les grandes chaleurs à l’intérieur du pays justifieraient le retour de certains groupes terroristes vers les zones littorales. Mais il n’est pas exclu que le conflit libyen ait des répercussions positives sur le dynamisme des groupes terroristes, qui pourraient bénéficier d’un meilleur approvisionnement en armes et munitions.

Fodil S.