Vienne se dit « optimiste »

Affaire des otages autrichiens

Vienne se dit « optimiste »

El Watan, 25 mars 2008

La branche d’Al Qaïda Maghreb, qui tient en otages un couple d’Autrichiens depuis le 22 février dernier, a prolongé au 6 avril son ultimatum qui a expiré dimanche à minuit, a rapporté hier l’AFP.

Vienne gardait l’espoir lundi de faire libérer Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber, enlevés dans le Sud tunisien, alors que l’ultimatum donné par Al Qaïda Maghreb a expiré dans la nuit de dimanche à lundi et que le calme semblait revenu dans le nord du Mali, où les otages se trouveraient. « Nous avons plus de temps pour les négociations », a déclaré hier à l’AFP le porte-parole du ministère autrichien des Affaires étrangères, Peter Launsky-Tiefenthal, sans préciser si un nouvel ultimatum a été fixé. Nous continuons nos efforts avec tous nos contacts dans la région », a-t-il assuré. Il a refusé de donner des détails sur les discussions en cours, notamment au Mali où les otages s’y trouveraient d’après des informations de sources concordantes non confirmées officiellement. Interrogé par l’AFP, l’émissaire spécial autrichien Anton Prohaska, à Bamako depuis une semaine, s’est montré « confiant ». « Le calme qui est revenu dans le nord du Mali peut faciliter nos affaires », a-t-il dit sans autre précision. Samedi, des rebelles touareg et l’armée malienne s’étaient livrés à de violents combats dans le nord du pays, rompant une trêve de six mois. Bamako y a envoyé dimanche des renforts de troupes. Pour rappel, le couple d’Autrichiens a été porté disparu le 22 février alors qu’il circulait dans le sud de la Tunisie à bord de leur véhicule 4×4 immatriculé en Autriche. L’enlèvement n’a été revendiqué que le 10 mars. Les ravisseurs réclament en échange de leurs otages la libération d’islamistes détenus en Algérie et en Tunisie. Selon le quotidien autrichien Kurier, une rançon de 5 millions d’euros aurait également été exigée.

R. N.