Touristes disparus: Fischer, ministre allemand des AE à Alger

FISHER A ALGER / L’ombre des 31 touristes disparus

El Watan, 12 mai 2003

Une dizaine de jours après la visite à Alger de l’envoyé spécial du chancelier allemand, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, M. Juergen Chroborg, c’est au tour du ministre des Affaires étrangères, Joschka Fisher de faire escale à Alger dans le cadre d’un voyage qui le mènera également à Tunis et à Rabat pour discuter de questions régionales, notamment de la situation au Proche-Orient.

C’est ce qu’a indiqué hier un communiqué du ministère allemand des Affaires étrangères. Lors de sa visite à Alger, a précisé le communiqué, le chef de la diplomatie allemande rencontrera le président Bouteflika et le ministre des Affaires étrangères, Abdelaziz Belkhadem. Au cours des entrevues qui dureront une journée, il sera question de la situation des 31 touristes disparus dans le sud du pays depuis plus de 2 mois. «Les efforts pour éclaircir le sort des disparus seront au centre des discussions», lit-on dans le communiqué du ministère des Affaires étrangères. Un communiqué qui intervient au moment où la presse allemande a fait état de nombreuses informations, parfois très contradictoires, quant au sort des 31 touristes occidentaux, parmi lesquels 15 Allemands. Le ministre de l’Intérieur, Yazid Norredine Zerhouni, avait à ce sujet affirmé à la Commission parlementaire du tourisme que «le gouvernement allemand n’a à aucun moment proposé une intervention militaire pour libérer les touristes, précisant que l’offre concerne l’assistance technique et matérielle. Trois chancelleries, à savoir celles de l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, ont beaucoup aidé à expertiser les traces et à balayer la région par des satellites d’observation. Les gouvernements sont conscients des efforts déployés pour retrouver les touristes disparus». Ce qui rejoint la déclaration de Juergen Chroborg, le 30 avril dernier, à l’issue de sa visite à Alger, dans le cadre de l’affaire des touristes. Envoyé spécial du chancelier Gerhard Schroeder, M. Chroborg avait exprimé la satisfaction de son pays pour les efforts déployés par l’Algérie pour retrouver les disparus et, ce, à l’issue de sa rencontre avec le président Bouteflika. Il avait également affirmé «être confiant et très satisfait quant aux efforts» qui, selon lui, «visent à sauvegarder» la vie des touristes.

Par Salima Tlemçani