Le Ramadhan le moins meurtrier depuis dix ans

Le terrorisme en nette baisse en algérie

Le Ramadhan le moins meurtrier depuis dix ans

Par : Madjid T, Liberté, 22 septembre 2009

Dix morts sont à déplorer durant cette période et comparativement à l’an dernier, il faut relever que les attentats ont baissé de plus de 60%.

Bien que des victimes aient été enregistrées dans plusieurs régions du pays, il n’en demeure pas moins que le mois de Ramadhan de cette année est le moins meurtrier par rapport aux mois sacrés des années précédentes.
Si l’année dernière plus de 43 victimes ont été recensées parmi les membres des forces de sécurité et les civils, cette année, on ne comptabilise qu’une dizaine de morts, soit trois militaires, un gendarme et un garde communal. Les civils sont plus nombreux à subir la folie des terroristes du GSPC puisqu’ils sont au nombre de cinq, la plupart des ex-GLD ou des ex-gardes communaux tués dans la wilaya de Boumerdès après les heures du f’tour.
On enregistre également la mort de deux citoyens dont un membre du bureau d’un parti politique tué par une bombe à Baghlia dans la wilaya de Boumerdès. Les terroristes ont subi énormément de pertes dans leurs rangs durant ce mois de Ramadhan.
Une douzaine de terroristes ont été tués ou capturés et quatre redditions enregistrées, la plupart dans les wilayas de Chlef, Skikda, Annaba, et Boumerdès. Les groupes terroristes se sont manifestés cette année surtout dans la wilaya de Chlef, Tizi Ouzou, Boumerdès et Aïn Defla. Dans l’ouest du pays, un gendarme a été tué et son chef de brigade grièvement blessé dans l’explosion d’une bombe à Tarek-Ibn-Ziad dans la wilaya de Aïn Defla.
À Tizi Ouzou, deux militaires ont été tués dans un faux barrage près de Tizi Ouzou.
À Boumerdès, plus de six attentats ont été commis, la grande majorité enregistrée dans la commune de Legata près de Zemmouri et ayant visé des gardes communaux et des civils. Cinq victimes ont été enregistrées dont quatre civils. On a également enregistré trois personnes kidnappées au niveau national durant ce mois de Ramadhan, chiffre en baisse si l’on compare à celui des années précédentes.
L’autre chiffre en régression est celui des nouvelles recrues puisqu’on enregistre de moins en moins de nouvelles recrues dans les rangs des groupes terroristes. Comparé aux années passées, le mois de Ramadhan de 2009 est en fait le moins meurtrier de ces dix dernières années.
Il y a lieu de souligner les mesures prises par les forces de sécurité durant ce mois de Ramadhan où de nombreuses opérations de ratissage ont été déclenchées dans la plupart des maquis du pays pour dissuader les groupes terroristes et les empêcher de commettre des attentats.