Vaste opération militaire contre les campements du GSPC dans le Sahel

Avec l’appui du Pentagone

Vaste opération militaire contre les campements du GSPC dans le Sahel

Le Jour d’algérie, 31 mai 2005

Une vaste offensive se prépare contre le GSPC dans le Sahel. Cette opération militaire d’envergure verra la participation d’armées de plusieurs pays du sahel appuyées par le Pentagone. Certains s’attendent à ce que cette grande offensive soit lancée durant l’été de l’année en cours. «Il s’agirait de manœuvres qui seraient le début d’un programme préventif visant à extirper les menaces terroristes de la région et qui émanent principalement du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien» lit-on sur le bulletin «Algérie confidentiel». «Le ministère américain de la Défense compte renforcer l’aide aux armées des pays du Sahel africain en matière de techniques nouvelles, relatives à la lutte antiterroriste» ajoute la même source. Lors d’une conférence de presse animée, hier, l’ambassadeur des USA en Algérie n’a pas démenti cette opération. Il a annoncé «des exercices pour prochainement, d’aide entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Algérie, en matière de surveillance du territoire». Cela suppose que ces frontières concernent aussi les frontières sahéliennes et le but recherché est une concertation dans les efforts d’empêcher les terroristes du GSPC de s’installer dans cette région. Les USA, et par le biais de plusieurs responsables, dont le président George Bush, multiplient les discours exprimant la satisfaction des USA des efforts consentis par l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme international. L’un des pivots de la lutte contre le terrorisme international, l’Algérie bénéficie d’une grande expérience dans ce domaine et n’avait cessé d’alerter, bien avant les attentats du 11 septembre 2001, la communauté internationale sur le caractère transnational du terrorisme. Dans le cadre de la coopération bilatérale renforcée ces dernières années entre l’Algérie et les USA, notamment dans le domaine sécuritaire, le garde-côtes de l’armée des USA «Bear», dirigé par le commandant Robert P. Wagner, effectuera une visite au port d’Alger, du 6 au 8 juin prochain. Le GSPC a été, au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre 2001, inscrit par les Etats-Unis d’Amérique dans la liste noire des organisations terroristes. Il est considéré comme étant l’une des organisations terroristes affiliées à El Qaïda. La communauté internationale, dont les USA, ont compris après les attentats terroristes qui ont ciblé, en septembre 2001, les USA, que l’Algérie avait raison quand elle alerta sur le caractère transnational du terrorisme. D’où l’intérêt porté à l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme

international.

M. A.