Le ministre de la Défense du Tchad nie toute négociation avec l’Algérie

Extradition d’El Para

Le ministre de la Défense du Tchad nie toute négociation avec l’Algérie

Par Hasna Yacoub, La Tribune, 16 octobre 2004

En marge de la deuxième réunion intergouvernementale de l’Union africaine (UA) d’Alger sur la prévention et la lutte contre le terrorisme, à laquelle il a participé, le ministre de la Défense du Tchad, M. Immanuel Nadingar, a, en réponse à une question sur d’éventuelles négociations entre l’Algérie et le Tchad au sujet de l’extradition d’Abderrzak El Para, nié toute coopération à ce sujet : «Cette question ne nous concerne pas. De toute façon, le GSPC et son complice sont de même nature». L’allusion est faite bien sûr au mouvement rebelle du MDJT qui détient le terroriste algérien. Rappelons que cette réponse s’enregistre en porte-à-faux avec les dernières déclarations du ministre de l’Intérieur, M. Yazid Zerhouni qui avait, en marge d’une activité officielle, affirmé : «Nous avons des contacts permanents avec les autorités tchadiennes.» M. Zerhouni n’en avait pas dit plus.

H. Y.

 

Touristes enlevés dans le Sahara et les dessous de l’affaire