Six militaires tués à Boumerdès

Une bombe a explosé jeudi au passage d’un convoi de l’ANP

Six militaires tués à Boumerdès

Six militaires tués et quatre autres blessés, tel est le bilan d’un attentat terroriste perpétré jeudi dernier en fin de journée contre un convoi de l’armée à Cap Djinet, à une trentaine de kilomètres à l’est de Boumerdès.

Boumerdès. De notre correspondant, El Watan, 7 juin 2008

Une bombe artisanale enfouie sous terre a explosé vers 19h30 au passage d’une colonne de véhicules de l’ANP sur la RN24, au village El Mahdjar (ex-Carrière) à l’ouest de la ville de Cap Djinet, soufflant littéralement un des véhicules du convoi et atteignant d’autres, selon des témoignages concordants. Selon des recoupements, l’engin mortel a été actionné à distance, et ce, encore une fois à l’aide d’un téléphone portable. D’une très forte intensité, la bombe, qui a fait un grand cratère à l’endroit où elle avait été dissimulée, a aussi provoqué des dégâts aux habitations alentours.

En effet, des toitures endommagées, des murs fissurés, des vitres brisées et parfois même des portes et fenêtres arrachées, tout cela rappelle les attentats commis à l’explosif dans d’autres localités de la wilaya, comme Si Mustapha, Naciria, Boumerdès et Thénia. « Cela fait longtemps que la localité connaît un calme relatif et qu’on n’a pas eu d’attentat de cette envergure », témoigne un habitant de la région. Cet attentat serait perpétré par la phalange El Ansar de l’ex-GSPC, dirigée par un certain Bentouati Ali.

Cet attentat brise une période d’accalmie relative qui n’a pas trop duré. Cela dit, des actes terroristes de moindre envergure ont de tout temps eu lieu dans les quatre coins du département. Le même jour (jeudi), des agents de sécurité accompagnant une équipe de Sonelgaz ont été attaqués à l’arme automatique dans la commune de Legata, à 20 km environs à l’est de Boumerdès.

Deux d’entre eux ont été blessés, selon nos sources. Par ailleurs, nous sommes toujours sans nouvelle du citoyen kidnappé à Thénia mardi dernier par des individus armés. En outre, il est à signaler que sept terroristes ont été condamnés jeudi par contumace à la peine capitale par le tribunal criminel près la cour de Boumerdès qui les a jugés dans une même affaire, à savoir « adhésion à groupe terroriste armé ».

Le terroriste Tadjer Mohamed (30 ans), originaire de Bordj Menaïel et résidant à Legata, figure parmi les mis en cause. Cependant, il aurait été éliminé en février dernier à Legata en compagnie de plusieurs terroristes. Six autres prévenus, présents à l’audience et poursuivis dans cette même affaire, ont été condamnés à des peines allant de 1 à 5 ans de prison ferme pour « constitution d’un groupe terroriste armé et tentative d’homicide volontaire avec préméditation et guet-apens », au moment où trois autres ont été acquittés.

Par K. O.