Bouira : Un an de prison requis contre les émeutiers de Haizer

Bouira : Un an de prison requis contre les émeutiers de Haizer

par Farid Haddouche, Le Quotidien d’Oran, 15 novembre 2014

Le procès des 32 jeunes émeutiers s’est ouvert jeudi dans la matinée au tribunal de Bouira. Le procureur de la République a requis un an d’emprisonnement ferme à l’encontre de chacun des 30 accusés assorti de 20.000 dinars d’amende. Le verdict sera rendu le 27 novembre prochain. Selon l’un des avocats des mis en cause, les 32 jeunes sont poursuivis pour 5 délits, entre lesquels tentative d’empêchement du déroulement du scrutin présidentiel du 17 avril denier, outrage à corps constitué dans l’exercice de ses fonctions et destruction de biens publics. Il est à rappeler que les 32 émeutiers ont été interpellés dans la commune de Haizer où ils résident, le jour de l’élection présidentielle, alors qu’ils tentaient d’entraver le déroulement du scrutin. Des échauffourées s’en sont suivies, à l’instar de ce qui s’est passé dans certaines localités de la région est de la wilaya de Bouira où des urnes ont été détruites et où des tentatives de saccage de bureaux de vote ont été enregistrées.

Les contestataires ont été arrêtés par les forces de l’ordre et relâchés quelques heures plus tard. Ce jeudi, il y a eu un regroupement devant le siège du tribunal de Bouira de citoyens munis de banderoles, en soutien aux 32 jeunes mis en cause. Des militants du mouvement citoyen ont tenu à marquer leur présence. Etaient également présents des militants du RCD et du MAK.

Par ailleurs, 4 jeunes ont été embarqués par les forces de l’ordre avant d’être relâchés quelques heures plus tard.