Affaire de passation de marchés à la DGSN: Le procès reporté au 12 octobre

Affaire de passation de marchés à la DGSN: Le procès reporté au 12 octobre

par Z. Mehdaoui, Le Quotidien d’Oran, 29 septembre 2011

L’affaire de passation de marchés dans laquelle est mis en cause l’assassin présumé du directeur général de la police, Oultache Chouaib, a été une nouvelle fois reportée, par le tribunal criminel de Sidi M’hamed à Alger, au 12 octobre prochain.

La demande de report a été formulée par le collectif des avocats des prévenus dans cette affaire. La requête des avocats est accompagnée de plusieurs motivations. En plus de l’absence de certains témoins, le collectif a interpellé la présidente du tribunal pour prendre également en considération le rapport rédigé par la commission désignée par l’ex-DGSN, Ali Tounsi, et chargée d’enquêter sur cette malversation.

Maître Bouchachi, l’un des membres du collectif des avocats, nous a déclaré hier que la défense a également demandé à la présidente de réunir les conditions nécessaires pour juger l’affaire. Le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme nous dira qu’il avait exhorté la présidente du tribunal pour consacrer une audience à ce seul procès pour la particularité du dossier qui requiert beaucoup d’attention.

Les prévenus, dont cinq sont détenus en prison, sont accusés de «violation du code des marchés publics, dilapidation des deniers publics et trafic d’influence».

Oultache Chouaib est mis en cause au même titre que plusieurs autres cadres de la DGSN ainsi que des responsables de la société «Algerian Business Multimédia» (ABM).

L’assassin présumé du DGSN sera le premier à faire son apparition dans le box des accusés, suivi par la suite de quatre autres prévenus impliqués dans cette affaire. L’homme fera des signes de la main et lancera des sourires à plusieurs reprises dans la salle à l’adresse de ce qui semble être des membres de sa famille et des proches.

Avant d’annoncer le report du procès, la présidente du tribunal fera appel à tous les témoins et accusés. En plus des cinq détenus, une dizaine ont répondu présents.

Pour rappel, le procès est reporté pour la deuxième fois. Avant de prendre sa décision de report, la présidente du tribunal a suspendu hier l’audience pendant plusieurs minutes pour examiner la requête du collectif de la défense constitué de près d’une vingtaine d’avocats.