En vue de leur béatification: Les sept moines de Tibéhirine reconnus martyrs

En vue de leur béatification: Les sept moines de Tibéhirine reconnus martyrs

par R. N., Le Quotidien d’Oran, 28 janvier 2018

Les sept moines de Tibéhirine assassinés en Algérie en 1996 ont été reconnus martyrs en vue de leur béatification, selon un décret publié samedi par Le Vatican. Les sept moines français font partie d’un groupe de dix-neuf «martyrs» tués en Algérie entre 1994 et 1996 – dont l’ancien évêque d’Oran, Pierre Claverie – qui vont être béatifiés. Les moines de Tibéhirine (les frères Christian, Bruno, Christophe, Célestin, Luc, Paul et Michel) avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l’Atlas, à 80 km au sud d’Alger. Leur mort avait été annoncée le 23 mai par un communiqué du Groupe islamique armé (GIA). Les têtes des moines trappistes avaient été retrouvées le 30 mai 1996.

Le Vatican a reconnu le martyre de Pierre Claverie, membre de l’Ordre des frères prêcheurs, et de 18 religieux et religieuses, «tués par haine de la foi, en Algérie de 1994 à 1996», précise le décret du Vatican.

Le 1er août 1996, Mgr Claverie avait été assassiné par un groupe armé, qui avait pris pour cible ce fervent défenseur du rapprochement islamo-chrétien et algéro-français. Ce frère dominicain français, né à Alger avant l’indépendance du pays, avait été assassiné avec son jeune chauffeur algérien.

La nouvelle de leur prochaine béatification avait été confirmée par le pape François, qui a reçu le 1er septembre dernier au Saint-Siège, l’archevêque d’Alger, Mgr Paul Desfarges, accompagné de Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran, et du père Thomas Georgeon, postulateur en béatification auprès du Vatican à Rome.

L’Eglise d’Algérie, les familles, religieuses et de sang, des frères et sœurs victimes du terrorisme attendaient ce processus de béatification qui a été enclenché il y a 10 ans.

Le moine trappiste français Thomas Georgeon, cité par l’AFP, «postulateur» (avocat) de la cause, dans un entretien au mensuel en ligne «Mondo e missione», de l’Institut pontifical des missions étrangères a indiqué que les évêques algériens souhaitent que la béatification puisse être célébrée en Algérie, à Oran, diocèse de l’ancien évêque d’Oran Pierre Claverie, assassiné en 1996. Pour ce moine français, «rendre hommage aux 19 martyrs chrétiens signifie rendre hommage à la mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie en Algérie dans les années 90». Il estime que le dossier ouvert en 2006 avait avancé rapidement.

Mgr Desfarges veut lui aussi voir dans cette grâce «le chemin de la paix, de la réconciliation et du pardon» soit «prononcée sur le sol algérien, à Oran plus particulièrement, là où officiait l’évêque Pierre Claverie».