Bouteflika: “ Toute vérité n’est pas bonne à dire”

Bouteflika à propos de l’assassinant des moines de Tibhirine

“ Toute vérité n’est pas bonne à dire”

Par Salim Tamani , Liberté, 27 mars 2004

Intervenant hier sur la chaîne d’information de TF1 LCI, le Président-candidat a déclaré à propos de l’assassinat des moines de Tibhirine (Médéa) en 1996 que “toute vérité n’est pas bonne à dire à chaud”. Abdelaziz Bouteflika a ajouté : “Nous venons de sortir d’une guerre civile et lorsque je connaîtrai la vérité, je vous la communiquerai.” Le Président-candidat a ainsi admis tout le mystère qui entoure, aux yeux des partisans du qui tue qui, huit ans plus tard, l’assassinat des moines de Tibhirine. Au cours de son intervention, M. Bouteflika a abordé la situation politique dans le pays en affirmant que ce fut “une erreur que de permettre à des partis islamistes ou régionaux d’exister” tout en rejetant le fait qu’il existe un malaise social en Algérie. Selon le candidat, il n’y a pas d’émeutes au sens propre du mot. Par ailleurs, M. Bouteflika a été l’invité de la chaîne libanaise El Mannar où il a décoché quelques flèches à l’endroit de l’armée tout en reconnaissant l’impartialité de l’institution militaire dans la présidentielle.

S. T.