Commémoration de l’assassinat de Matoub : la délégation officielle huée

Commémoration de l’assassinat de Matoub : la délégation officielle huée

Imene Brahimi, TSA, 25 juin 2014

Le directeur de la culture de Tizi Ouzou, Ould Ali El Hadi, qui conduisait, ce mercredi 25 juin, une délégation qui devait se rendre, au nom de l’État, à Taourirt Moussa, dans la région de Béni Douala, pour se recueillir à la mémoire de Matoub Lounès, assassiné le 25 juin 1998, a été huée par les nombreux présents, a-t-on appris de sources locales.

Selon nos sources sur place, l’arrivée de la délégation officielle a provoqué une vive tension parmi les nombreux fans de Lounès, venus se recueillir sur sa tombe, comme chaque année à la même date. C’était au moment du dépôt de la gerbe de fleurs par Ould Ali El Hadi et ses accompagnateurs que la foule parmi laquelle figuraient des militants du MAK et de simples citoyens a commencé à scander des slogans hostiles : « Pouvoir assassin », « El Hadi dégage »…

La tension ayant gagné en intensité, la délégation conduite par Ould Ali El Hadi s’est alors réfugiée dans la maison de Matoub Lounès où elle est restée jusqu’en fin de journée, assaillie par une foule nombreuse. Cette dernière exprimait ainsi son refus de laisser la mémoire de Matoub Lounès récupérée par le pouvoir. Elle exprimait aussi son indignation suite au refus de la wilaya d’Alger d’autoriser les activités prévues dans la capitale en hommage au Rebelle.