Le procès de l’assassinat d’Ali Tounsi avant la fin de l’année

JUSTICE

Le procès de l’assassinat d’Ali Tounsi avant la fin de l’année

Le Soir d’Algérie, 13 octobre 2012

Le procès de l’affaire de l’assassinat de feu Ali Tounsi, l’ex-directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), aura lieu avant la fin de l’année en cours, soit durant la prochaine session criminelle de la cour d’Alger, dont l’ouverture est attendue dimanche prochain.
Abder Bettache – Alger (Le Soir) – Selon des sources judiciaires, le procès se tiendra en séance spéciale et sous haute surveillance policière. L’arrêt de la chambre d’accusation de ladite juridiction a confirmé les chefs de poursuite visés par l’ordonnance du juge d’instruction où le présumé coupable dans cette affaire, le colonel Oultache, devra être jugé pour «assassinat et tentative d’assassinat». Cette décision de renvoi de cette affaire devant le tribunal criminel fait suite au rejet par la chambre d’accusation de la Cour suprême du recours introduit par la défense du colonel Chouaïb Oultache, d’un côté, et celui de la famille d’Ali Tounsi, de l’autre. Le juge près la Cour suprême a ainsi refusé d’annuler les procédures d’enquête entamées par le juge d’instruction du tribunal de Bab- El-Oued. Des sources concordantes ont affirmé que ce rejet de la Cour suprême est motivé par le fait que la demande des avocats était sans fondement, notamment en ce qui concerne la convocation de l’ancien ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni, en tant que témoin. Cette demande avait été faite par l’avocat d’Oultache qui avait supposé la présence d’une «troisième personne» au moment de l’assassinat d’Ali Tounsi. La chambre d’accusation de la Cour suprême a pris cette décision, en séance plénière, en se basant sur la loi.
A. B.