Oueltache : « Tounsi m’a accusé de trahison, j’ai lui tiré dessus »

Il sera soumis à une enquête supplémentaire

Oueltache : « Tounsi m’a accusé de trahison, j’ai lui tiré dessus »

El Khabar, 9 juin 2020

L’assassin présumé de l’ex Directeur général de la Sûreté nationale, Ali Tounsi, en l’occurrence Choaib Oueltache, sera soumis à une enquête complémentaire, la semaine prochaine, afin de rassembler plus de détails sur l’affaire, en complément de la reconstitution du crime. De son côté, l’assassin présumé, Oueltache, a déclaré que Tounsi l’a accusé de trahison lors de l’altercation verbale qui a eu lieu entre eux, ce qui l’a poussé à tirer sur Tounsi à bout portant. Selon une source judiciaire, le juge instructeur chargé de l’affaire, Abdelhamid Bourezg, procèdera à la sortie d’Oueltache de sa cellule de la prison de Serkadji, afin de le soumettre à un autre interrogatoire, dans le cadre d’une enquête complémentaire, conformément à la loi en vigueur. A signaler que le juge instructeur a eu recours à cette procédure, dans l’objectif de recueillir d’autres détails. Dans ce sens, le juge d’instruction chargé de l’affaire a dressé un procès-verbal d’examen de la chemise du défunt Ali Tounsi, en présence de l’avocat de la partie civile et l’avocat de l’accusé. Suite à cet examen, il s’est avéré qu’aucune trace de balles n’existait sur la chemise, contrairement à la déclaration d’Oueltache, lors de la reconstitution du crime, le 26 mai dernier. Ce qui est contradictoire à sa première déclaration lors du premier interrogatoire. En effet, quand le juge instructeur a demandé à Oueltache de lui fournir la raison pour laquelle Tounsi l’a accusé de trahison, il a indiqué que Touni était en colère, ajoutant qu’il l’a accusé également d’avoir conclu des marchés douteux, portant sur l’acquisition du matériel de communication. « Tu as fais un retard monumental dans la réalisation du projet que je t’ai confié M. Oueltache, alors que la Gendarmerie nationale a fait des progrès remarquables…tu es irresponsable et négligent ». Par ailleurs, l’accusé a démenti l’information selon laquelle une réunion a eu lieu le 25 février dernier, consacrée par Tounsi spécifiquement pour lui demander des comptes sur des marchés douteux, et pendant laquelle Tounsi a dit à Oueltache qu’une commission a été affectée par la Direction de l’unité aérienne, pour enquêter sur lesdits marchés d’acquisition du matériel.

 

08-06-2010 Par H.Y ?