Farouk Ksentini appelle à une mobilisation en faveur de Nezzar

Farouk Ksentini appelle à une mobilisation en faveur de Nezzar

Sonia Lyes, TSA, 4 août 2012

Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH) a appelé ce samedi 4 août à une vaste mobilisation pou recueillir trois millions de signatures en faveur de l’ex-ministre de la Défense Khaled Nezzar, contre lequel une instruction a été ouverte par un tribunal suisse. « Je ne suis pas le seul, des millions d’Algériens partagent cet avis. Nous devons collecter des signatures pour barrer la route à la décision du tribunal suisse », a déclaré M. Ksentini lors du forum du quotidien DK News.
« Le juge qui s’est emparé de cette affaire va dans la mauvaise direction […] Je me suis senti indigné qu’un Algérien, ancien ministre de la Défense, soit interpellé comme un vulgaire assassin alors qu’il a défendu les valeurs de la République contre le terrorisme », a-t-il dit. Selon Ksentini, le pays était en guerre et en situation de légitime défense. « Aucune guerre n’est propre. Il y a certainement eu des dépassements, mais pourquoi en rendre responsable une seule personne ? » s’est-il interrogé.

« Voila donc un homme qui a défendu la République dans le cadre de son institution et à qui on demande des comptes. À mon avis, cette perception des choses est complètement infondée », a-t-il ajouté. Le président de la CNCPPDH rappelle que « l’armée a été prise au dépourvu face à 25 000 terroristes alors que les Occidentaux ont refusé de nous vendre des armes ».