Algérie-Russie : Une usine de fabrication de wagons et de bulldozers Uralgonzavod à Annaba

Algérie-Russie : Une usine de fabrication de wagons et de bulldozers Uralgonzavod à Annaba

Aymen Zitouni, Maghreb Emergent, 8 août 2015

Annoncé il y a une année, le contrat de partenariat algéro-russe dans le domaine de l’équipement ferroviaire a été signé la semaine dernière à Moscou.

Le géant russe de l’industrie militaire Uralgonzavod a signé un accord avec l’entreprise publique de production et de commercialisation de matériels et équipements ferroviaires, Ferrovial pour la mise en place d’une installation de production de wagons, de wagons-citernes, des bulldozers et autres engins de construction à Annaba, rapportent des médias russes. L’accord prévoit également de doubler la production existante de l’usine Ferrovial.

Les représentants de l’entreprise publique Ferrovial et le groupe russe Uralgonzavod ont signé l’accord de partenariat, en marge de la 7ème session de la commission de coopération économique, commerciale, scientifique et technique algéro-russe, tenue les 30 et 31 juillet à Moscou. Cette réunion qui a été co-présidée par le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, et par le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak a été sanctionnée par la signature d’un procès-verbal renforçant les relations bilatérales, rappelle-t-on.

« Un potentiel de croissance sans précédent »

Le directeur général de Uralgonzavod, Oleg Sienko, qui a co-présidé à cette occasion un conseil d’affaires algéro-russe a indiqué que le programme d’équipement tracé par le gouvernement à l’horizon 2019 représente une opportunité inespérée pour le groupe qu’il dirige. « Nous avons un potentiel de croissance sans précédent avec l’Algérie qui cherche à diversifier son économie », a-t-il déclaré, ajoutant que son groupe sera à la hauteur des exigences des entreprises algériennes.

Le programme de développement du secteur des transports auquel le gouvernement a alloué une enveloppe financière de plus de 8 milliards de dollars intéresse au plus haut point Uralgonzavod qui compte conquérir de nouveaux marchés après le durcissement des sanctions occidentales sur l’économie russe. Le groupe russe est connu en Algérie pour ses chars de combat T-90. Il en a vendu quelques 300 unités à l’Algérie.