L’inflation à 5,8%: Tout a flambé ou presque

L’inflation à 5,8%: Tout a flambé ou presque

par Abdelkrim Zerzouri, Le Quotidien d’Oran, 29 septembre 2016

En hausse continue, le rythme d’inflation annuel s’est établi à 5,8% en août 2016, selon les données publiées en septembre par l’Office national des statistiques (ONS). Par définition, le rythme d’inflation en glissement annuel du mois d’août 2016 représente l’évolution de l’indice des prix à la consommation sur la période allant de septembre 2015 à août 2016 par rapport à celle allant entre septembre 2014 et août 2015. Quant à la variation annuelle des prix à la consommation, c’est-à-dire la croissance des prix en août 2016 par rapport à août 2015, elle a enregistré une hausse importante équivalant à un taux de 7,4%. S’agissant de l’évolution mensuelle, qui est l’indice brut des prix à la consommation en août 2016 par rapport à juillet 2016, elle a été de 0,4%. Selon l’ONS, la tendance positive de cette évolution mensuelle, qui intervient après une baisse de près de 0,5% observée le mois écoulé, traduit des évolutions de prix selon les catégories de produits. Ainsi, les biens alimentaires se sont-ils caractérisés en août 2016 par une stagnation par rapport à juillet 2016 (+0,02%) induite par une légère baisse des prix des produits agricoles frais (-0,3%) et une légère hausse des prix des produits agroalimentaires (+0,3%). Hormis la catégorie des produits frais qui a enregistré une nette baisse de prix, à l’enseigne des prix des légumes frais (-7,9%) et de la pomme de terre (-17,5%), tout le reste a affiché des hausses dont notamment la viande de poulet (+12,5%), atteignant jusqu’à 380 dinars le kilo, les œufs (+21,5%), écoulés à 13 dinars alors que leur prix a rarement dépassé les 10 dinars, ainsi que les fruits frais (+1,5%), à l’enseigne des bananes dont les prix ne veulent pas descendre en dessous des 180 dinars, les figues pas moins de 250 dinars ou le raisin vendu à 160 dinars le kilo en pleine saison.

Par ailleurs, les prix des biens manufacturés ont affiché une croissance de près de 1% entre les deux périodes de comparaison, à l’exemple des secteurs de l’habillement – chaussures, le matériel informatique et électroménager, tandis que ceux des services ont connu une augmentation de 0,4%, dont le transport et les services postaux, appelés d’ailleurs à connaître d’autres augmentations dans les prochains mois. Concernant la variation annuelle donc, il est constaté une hausse générale des prix entre août 2016 et août 2015 sauf pour la pomme de terre (-14,2%).

La plus forte hausse enregistrée en variation annuelle a été particulièrement constatée pour les œufs (+46,44%), les fruits frais (+34%), les poissons frais (+33,2%), les boissons non alcoolisées (+8,5%), le sucre et produits sucrés (+4,9%), les légumes (+4,5%) ainsi que les céréales et pains (+4,2%). Pour rappel, le taux d’inflation s’était établi à 4,8% en 2015. Pour 2016, la loi de finances prévoyait une inflation de 4%. Et, en 2017, si l’on retient une hausse de la TVA (+2%) dans la prochaine loi de finances, l’inflation devrait être plus importante pour les produits manufacturés.