Le PIB algérien devrait croître de 3,4% en 2013 et de 3,8% en 2014

Le PIB algérien devrait croître de 3,4% en 2013 et de 3,8% en 2014 (Banque mondiale)

Rédaction Maghreb Emergent, 17 Janvier 2013

Ces prévisions sont plus optimistes que celles de juin 2012nier, qui tablaient sur une croissance du PIB algérien de 3,2% en 2013 et de 3,6% en 2014. L’Algérie, a souligné la BM, devrait poursuivre ses efforts pour attirer des investissements hors-hydrocarbures et diversifier davantage son économie.

La Banque mondiale a indiqué mercredi que le PIB de l’Algérie devrait croître de 3,4% en 2013 (contre 3% en 2012) et de 3,8% en 2014, indique l’agence Algérie Presse Service (APS) citant un rapport sur les perspectives économiques mondiales.

Ces prévisions sont légèrement plus optimistes que celles publiées par cette institution internationale dans son rapport de juin 2012. Dans ce document, elle pronostiquait des taux de croissance de 3,2% en 2013 et de 3,6% en 2014.

L’institution de Bretton Woods, relève l’APS, a revu en baisse la balance des comptes courants la situant à 4,7% du PIB en 2013 (contre une prévision de 9,8% faite en juin dernier) et à 4,1% en 2014 (contre 7,6%) et à 3,8% en 2015.

Pour la BM, l’Algérie doit faire face à l’augmentation de la demande intérieure en hydrocarbures en encourageant « davantage les investissements étrangers dans l’exploration et le raffinage ». Elle doit aussi, ajoute-t-elle, diversifier son économie en poursuivant « ses efforts pour attirer également l’investissement hors-hydrocarbures ».

Le rapport observe que la croissance dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord continue de pâtir des incertitudes politiques dans plusieurs pays. Ainsi, la hausse du PIB de la région MENA, ne sera-t-elle que de 3,4% en 2013, contre 3,8% en 2012. A la condition que le climat politique s’améliore, que le secteur touristique se renforce et que les exportations reprennent, elle pourra atteindre, selon la Banque mondiale, 3,9% en 2014 et 4,3% en 2015.

Le rapport de la BM prévoit une croissance moyenne des pays exportateurs de pétrole de la région MENA de 3,3% en 2013 (contre 4,6% en 2012), de 3,7% en 2014 et de 4,1% en 2015. Quant aux pays importateurs, leur croissance devrait se situer à une moyenne de 3,5% en 2013 (contre 2,5% en 2012), à 4,4% en 2014 et à 4,7% en 2015.