Chakib Khelil: Le pétrole, l’uranium et l’énergie solaire

Chakib Khelil: Le pétrole, l’uranium et l’énergie solaire

par Z. M., Le Quotidien d’Oran, 26 septembre 2009

Le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, a écarté formellement jeudi dernier le scénario de l’été 2008, et qui a vu les prix du baril du pétrole atteindre plus de 140 dollars. Chakib Khelil, qui intervenait en marge de la rencontre sur le « programme indicatif » de la CREG, a déclaré que « le marché pétrolier suit les indices du marché mondial, notamment l’économie américaine », en précisant qu’il ne pensait pas que les prix atteindront les 100 dollars durant les prochains mois. Khelil a cependant avancé que les prix se stabiliseront autour des 70 dollars le baril et cela jusqu’à la fin de l’année, ce qui est, analyse-t-il, satisfaisant si on compare la moyenne des dix dernières années et où les prix étaient situés à 46 dollars le baril.

« Plus on est discipliné à l’OPEP, plus les stocks américains notamment vont diminuer », a-t-il ajouté en soulignant qu’à cause de la crise mondiale, il y a un manque de confiance dans le dollar américain.

Par ailleurs, le ministre, interrogé sur le sujet, a indiqué que les réserves prouvées de l’Algérie en matière d’uranium sont estimées à quelque 29 000 tonnes. «Ces quantités permettront de faire fonctionner seulement deux centrales nucléaires d’une capacité de 1.000 Mégawats chacune et pour une durée de 60 ans», a-t-il précisé. «Notre politique est évidente et transparente dans tous les domaines de l’énergie », a-t-il fait savoir en rappelant que l’Algérie est signataire du traité de non prolifération des armes nucléaires et qu’une loi sera soumise prochainement devant le gouvernement, et qui prévoit la création d’une « agence de sûreté et de sécurité nucléaire ». Enfin, concernant l’entreprise étrangère qui propose d’installer des panneaux solaires au Sahara et d’exporter l’électricité vers l’Europe notamment, le ministre a émis des réserves tout en rappelant que notre pays a déjà lancé un programme ambitieux hybride-solaire et dont les investissements s’élèvent à plusieurs milliards de dollars.