L’espagnol OHL risque la résiliation de son contrat

Ghoul sur le chantier de la 2e rocade

L’espagnol OHL risque la résiliation de son contrat

Par : Djilali Benyoub, Liberté, 7 septembre 2010

L’entreprise espagnole OHL vient de recevoir sa dernière mise en demeure et a jusqu’à une semaine après le Ramadhan pour rattraper les retards accumulés dans la réalisation de son tronçon, Douéra-Birtouta de la seconde rocade d’Alger.

En visite hier sur le chantier, le ministre des Travaux publics n’a pas caché sa colère devant le retard des Espagnols qui pourtant ont pris des engagements fermes pour achever les travaux.
Aussi a-t-il donné instruction pour que son contrat soit résilié au cas où l’entreprise n’arriverait pas à tenir ses engagements après ce délai d’une semaine. Rien, ni la topographie ni le Ramadhan ne justifie ces retards a-t-il expliqué. L’entreprise n’est pas à sa première mise en demeure, a ajouté M. Ghoul. Selon lui, il s’agit d’un problème de rythme mais aussi de moyens humains et matériels. Ils n’ont pas mis les moyens qu’ils ont promis et le tronçon est prioritaire, a-t-il dit un peu sur les nerfs. Toutefois, il a souligné que “nous sommes dans les délais”, malgré les retards d’OHL.
Hormis le petit tronçon cité, l’ouvrage est presque achevé. Il faudra toutefois attendre la livraison de l’échangeur de Berrahmoune, à la limite de Boudouaou. En fait, vu la nature instable du sol, il a fallu construire un pont qui commence d’ailleurs à prendre forme et une sorte de viaduc métallique d’environ 2 km de longueur. Le responsable de l’Engoa est rassurant sur la question des délais, cela d’autant que la structure métallique est quasiment installée. Demain, la tournée continue avec l’inspection du tronçon Bouzegza avec les deux tunnels dont il ne reste que l’installation des équipements. Avec la livraison des ouvrages de cette partie, la plus accidentée de la section, les usagers de la route de l’Est seront soulagés des interminables bouchons particulièrement entre Lakhdaria et Alger.
Le ministre a, par ailleurs, évoqué les projets pour la wilaya d’Alger. Il s’agit notamment d’un tunnel pour relier le Val d’Hydra à la rocade en passant par l’autoroute au niveau de Ben Aknoun.
L’étude de faisabilité est achevée. Il est question également du prolongement des tunnels oued Ouchayeh vers Baraki et la deuxième rocade.
Interrogé sur les conflits qui ont éclaté entre des entreprises algériennes, des ouvriers algériens avec les entreprises étrangères chargées de la réalisation de l’autoroute Est-Ouest, le ministre a déclaré que les parties en conflit sont normalement liées par des contrats précis.
De ce fait, les concernés doivent s’adresser aux juridictions compétentes. Toutefois, a précisé le ministre, son département a mis une réserve contractuelle avec les entreprises étrangères : elles ne seront pas payées à la fin (dernière tranche) si elles n’ont pas honoré leurs engagements avec des entreprises ou des ouvriers algériens.