De nouvelles mesures en faveur de l’économie nationale

De nouvelles mesures en faveur de l’économie nationale

El Watan, 23 février 2011

Le Conseil des ministres a annoncé, hier, plusieurs mesures en faveur de l’économie nationale autant dans le domaine financier et bancaire que pour l’investissement des entreprises et l’emploi.

Ces mesures se veulent une réponse à certaines des revendications mises, ces dernières semaines, en avant par les opérateurs économiques qui se plaignent notamment de ne pas bénéficier d’un climat favorable pour travailler et créer de l’emploi.
Ainsi, le Trésor a été chargé de mettre à la disposition des banques publiques une ligne de crédit à long terme de 100 milliards de dinars renouvelables afin de permettre à ces dernières «de financer les projets à maturité longue». Toujours dans le domaine du financement de l’investissement, le Conseil des ministres a également décidé, selon un communiqué rendu public à l’issue de sa réunion et répercuté par l’APS, la mobilisation des sociétés d’investissement, dont la création par les banques publiques est parachevée, pour gérer les fonds d’investissement des wilayas et promouvoir leur participation pendant une période initiale au capital des petites et moyennes entreprises (PME) qui le souhaitent.

Dans la foulée, des sociétés publiques de leasing destinées à alléger le coût de la location-vente des équipements pour les nouvelles PME qui souhaitent recourir à ce dispositif seront lancées à partir du mois de mars 2011.
Le Conseil des ministres a décidé, en outre, la dynamisation des mécanismes déjà en place pour la garantie des crédits aux PME et l’allègement des procédures y afférentes avec le concours de l’autorité monétaire, ainsi que le soutien du Fonds national d’investissement (FNI) aux investisseurs nationaux qui le souhaitent, avec des prises de participation à hauteur de 34% dans le capital et le financement, et pour stimuler la création de PME.
Afin d’alléger les charges patronales pour le recrutement des jeunes demandeurs d’emploi, l’on a procédé à une augmentation de l’abattement des charges patronales de cotisation à la sécurité sociale pris en charge par l’Etat. Cet abattement passera ainsi de 56% à 80% dans les wilayas du nord du pays et de 72% à 90% dans les wilayas des Hauts-Plateaux et du Sud.
Zine Cherfaoui