Le projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2011 adopté

Le projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2011 adopté

Par : Rédaction, Liberté, 3 mai 2011

Le projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2011, adopté hier par le Conseil des ministres, prévoit une augmentation de 25% de la dépense publique qui va passer de 6,618 milliards (mds) de dinars à 8,275 mds de dinars. Cette augmentation a été rendue nécessaire par le besoin d’accompagner en autorisation de programme et de crédits de paiement les décisions prises par le Conseil des ministres de février dernier pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens, répondre à la demande particulière d’emplois de la jeunesse et promouvoir davantage le développement de l’outil économique productif, selon le communiqué du Conseil des ministres. Ces dépenses comprennent 400 mds de dinars pour les régimes indemnitaires des fonctionnaires, y compris leurs rappels, et 178 mds de dinars de subventions supplémentaires pour la stabilisation des prix du blé, de l’huile, du lait et du sucre, portant ainsi cette subvention de 93 mds de dinars à 271 mds de dinars pour l’année 2011. Pour le logement, le texte approuvé prévoit également des compléments de crédits de 897 mds de dinars d’autorisations de programme pour la prise en charge des décisions liées à la politique publique de logement, dont le relèvement à la hausse du programme quinquennal de construction de logements sociaux qui passe de 800 000 à un million d’unités, dont 410 000 verront leur lancement avancé. Le communiqué du Conseil des ministres indique que dans sa partie législative, le projet de loi de finances complémentaire ne comporte aucun nouvel impôt ou taxe ni augmentation d’impôt et taxe. Bien au contraire, souligne le texte, il propose de nouveaux encouragements à l’activité économique.