Le FMI révise en baisse les perspectives économiques de l’Algérie

Le FMI révise en baisse les perspectives économiques de l’Algérie

Yacine Babouche, TSA, 12 avril 2016

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit un taux de croissance du PIB algérien à 3.4% pour 2016 et 2.9% en 2017, selon son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales publié ce mardi. Le FMI prévoit donc à la baisse les perspectives de croissance du pays puisque le taux de croissance pour l’année 2015 est estimé à 3.7% et sa précédente prévision pour 2016 était de 3,9%.

Le FMI anticipe également une dégradation du marché du travail algérien. Le Fonds prévoit en effet un taux de chômage à 11.3% en 2016 et 12.1% en 2017, contre un taux de chômage estimé à 11.3% en 2015. Néanmoins, le FMI prévoit un léger ralentissement du rythme de l’inflation. Cette dernière passerait 4.8% en 2015 à 4.3% en 2016, puis 4% en 2017.

Le solde extérieur courant, à savoir la différence entre ce que l’Algérie paye à l’étranger et les revenus qu’elle en reçoit, restera quant à lui toujours en large déficit selon le FMI. Estimé à 15.7% en 2015, le déficit se creusera légèrement à 17.1% en 2016 avant de très légèrement se contracter à 16.2% en 2017.