Les exportations vers l’UE baissent de près de 60 %

Produits hors hydrocarbures

Les exportations vers l’UE baissent de près de 60 %

Le Jeune Indépendant, 12 août 2009

Les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie vers l’Union européenne ont enregistré une baisse de 58,5 % au premier semestre de l’année par rapport à la même période de 2008. Malgré cette baisse de plus de moitié, l’UE demeure le premier client de l’Algérie en produits hors hydrocarbures.

Les pays de l’UE ont absorbé 57,2 % des exportations nationales hors hydrocarbures durant les six premiers mois de l’année, contre une proportion de 64 % à la même période de 2008, selon les statistiques douanières. Le montant des exportations nationales hors hydrocarbures vers l’UE a diminué de plus de moitié passant à 288,87 millions de dollars, contre 696 millions au premier semestre 2008.
Les principaux produits exportés vers la région sont les produits agricoles et les produits agricoles transformés bénéficiant d’avantages préférentiels qui représentent
4,8 % du total des exportations hors hydrocarbures. Mais ils ont enregistré tout de même une diminution de 26 % en passant de 18,78 millions de dollars à 13,88 millions. Les dattes viennent en tête de liste des produits agricoles exportés avec un montant de 4 millions de dollars contre 9,5 millions.
Près de 94,9 % des dattes ont été destinées à la France et le reste vers la Belgique (3,33 %), l’Espagne (1,64 %) et la Pologne (0,07 %). Le beurre de cacao, exporté par la société Bimo essentiellement vers la Grande-Bretagne (85,4 %) et la France (14,6 %), a généré des recettes de 2,56 millions de dollars, contre 3,55 millions. En revanche, les exportations des eaux minérales et gazéfiées ont augmenté de 37 % passant de 2,19 millions de dollars à 3 millions. Les principales sociétés exportatrices de ces boissons sont Fruital (46 %), Ifri (44,5 %) et Hamoud Boualem (5,9 %). Elles sont destinées essentiellement à l’Espagne et la France avec des parts respectives de 62,1 % et 34,64 %. Le reste est réparti entre la Grande-Bretagne, la Belgique et l’Italie. Les résidus des corps gras, exportés exclusivement par Cevital vers les Pays-Bas, ont diminué de 66,7 % passant de 1,14 million à 0,38 million. Les exportations de produits agricoles et agricoles transformés ayant bénéficié d’avantages préférentiels (0 % de droits de douane avec ou sans limitation de quotas) ont enregistré un taux de 57,47 % du total des exportations agricoles et agricoles transformés.
Quant aux produits agricoles contingentés, les statistiques douanières révèlent une augmentation de 193,3 % pour les vins. Exportés exclusivement par l’ONCV vers la France, leurs recettes ont totalisé 949 millions de dollars, contre 323,58 millions. Les exportations d’huile d’olive (exclusivement vers la France) ont augmenté de 129 %, passant de 46 millions de dollars à 105,47 millions. Les exportations de la pomme de terre primeur ont été nulles (contre 8,25 millions de dollars). Pour les produits agricoles transformés, les statistiques douanières font état de l’exportation de deux produits sous contingents sur les onze produits inscrits.
Il s’agit des pâtes alimentaires pour 17,93 millions de dollars (contre 13,6 millions) et du couscous pour 429,78 millions de dollars (contre 199,6 millions).
S’agissant des produits agricoles soumis à un calendrier pour bénéficier du démantèlement, il se trouve que « l’exportation s’est relativement bien déroulée durant les périodes prévues par le démantèlement tarifaire pour les oignons et échalotes, les pois, les oignons sauvages, les tomates et les carottes.
Concernant les produits de pêche exemptés de droits de douane à l’importation dans la communauté européenne, les statistiques font état de 3,40 millions de dollars, représentant une part de 1,2 % du total des exportations algériennes hors hydrocarbures vers l’UE, soit une diminution de 51,26 % en valeur par rapport à la même période 2008.
Les principaux produits exportés sont notamment les crevettes (64,27 % du total des produits de la pêche). Les exportations de crevettes ont enregistré 2,23 millions de dollars au premier semestre 2009 (contre 4,39 millions), soit une variation de – 49,2 %. En quantité, ces exportations ont baissé de 82,4 %. Les poulpes représentent 12,97 % du total des produits de la pêche. La destination des crevettes et des poulpes demeure l’Espagne (100 %).
Z. M.