Un Canadien à la tête d’ArcelorMittal Tébessa

Importante restructuration de la direction des mines de fer

Un Canadien à la tête d’ArcelorMittal Tébessa

Par :A. Allia, Liberté, 6 août 2009

Ce nouveau dirigeant devrait, selon Vincent Le Gouic, mettre en place une nouvelle organisation du travail des sites miniers, en butte à une situation alarmante avec une baisse sensible de la production et une paralysie des installations jamais enregistrée auparavant.

Répondant à l’invitation du syndicat d’entreprise d’Arcelor-Mittal Tébessa, le directeur général d’ArcelorMittal Algérie, Vincent Le Gouic, a effectué, hier sa première visite de travail au niveau des sites miniers de Boukhadra et de l’Ouenza. Le représentant du groupe a annoncé une importante restructuration de la direction de l’entreprise, qui devrait entrer en vigueur officiellement le 18 août courant avec l’installation de M. Jean Fortin, un spécialiste des mines venu directement du Canada.
Ce nouveau dirigeant devrait, selon Vincent Le Gouic, mettre en place une nouvelle organisation du travail des sites miniers, en butte à une situation alarmante avec une baisse sensible de la production et une paralysie des installations, jamais enregistrée auparavant. “Grâce à la nouvelle structure de direction, qui sera dirigée par un ancien cadre de la société minière Québec Cartier Mining Company, la filiale de Tébessa du groupe sera davantage en mesure de réaliser ses projets de développement et d’amélioration des performances d’exploitation, de relever les défis associés à son intégration à ArcelorMittal et d’appuyer cette dernière dans sa volonté de développer son secteur minier” a assuré Vincent Le Gouic, lors de la réunion qu’il a animée en la circonstance, hier en marge de sa visite. M. Jean Fortin, qui occupe en même temps le poste de vice-président chargé de l’exploitation minière au sein d’ArcelorMittal Mines du Canada, elle-même rattachée au géant mondial de l’acier en 2008, a été désigné en Algérie en remplacement de M. Omar Benabderahmane. Le président du conseil syndical d’entreprise de Tébessa, Saïd Laïchaoui, signale que le nouveau directeur général des mines a déjà effectué, il y a deux mois, une “mission de reconnaissance” sur les carrières des sites de Boukhadra et l’Ouenza où il s’est enquis de la situation des gisements.
Le représentant syndical a déclaré que les travailleurs encouragés par les récentes mesures d’augmentation de salaires, dont ils ont bénéficié de la part de la direction générale, se disent mobilisés pour prêter main-forte aux dirigeants du groupe dans leur action de réhabilitation de l’outil de production, tant au niveau des carrières qu’à celui des installations d’El-Hadjar.

A. Allia