Bouricha de nouveau devant le juge

Affaire de l’ex-wali de Blida

Bouricha de nouveau devant le juge

M. Achouri, Liberté, 24 janvier 2006

L’ex-wali de Blida. M. Bouricha Mohamed, est convoqué pour la semaine prochaine au parquet de Blida. Il semble que l’enquête préliminaire touche à sa fin et que le sort du wali est scellé. Selon des sources judiciaires, cette audience sera la dernière au cours de laquelle il devra répondre de ses actes.
Des poursuites judiciaires contre l’ex-wali vont intervenir après son passage devant le procureur général de la cour de Blida. L’ex-wali de Blida serait impliqué dans une importante affaire de corruption, de trafic d’influence, de détournement et dilapidation de biens publics ainsi que de faux et usage de faux.
L’enquête en cours diligentée par le procureur général de la cour de Blida a permis de lever le voile sur des pratiques frauduleuses de la part de l’ex-chef de l’exécutif de la wilaya de Blida.
L’affaire dite du wali de Blida a éclaté suite aux factures excessives relatives à l’achat d’effets vestimentaires pour les démunis des communes de Blida, Bouarfa, Ouled Yaïch, Oued El-Alleug et Hamam Melouane. L’enquête menée par la justice sur les factures surévaluées a révélé que celles-ci étaient signées par des prête-noms à un ami du wali qui répond au nom de Boukrid Djamel. Cette même personne est impliquée dans tous les scandales qui ont éclaté à Blida dont le détournement des 24 milliards de centimes au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Blida et le trafic des voitures de luxe.
Dans le cadre de l’affaire du trafic des voitures de luxe qui porte sur deux Mercedes, un 4×4 et une Berline ainsi qu’un véhicule de type Touareg, l’enquête avait mené à l’inculpation du fils de l’ex-wali de Blida et de plusieurs hauts fonctionnaires de l’état dont deux conseillers, l’un à la présidence et l’autre au ministère de la Justice.
Ces véhicules, qui appartenaient à Boukrid Djamel, avaient été saisis par la gendarmerie nationale et ont “bénéficié” d’une main levée du parquet de Blida suite à l’intervention de l’ex-wali.
Lors de son arrestation, le fils du wali de Blida fera des aveux complets sur les liens qu’entretenait son père avec le milieu maffieux de Blida.
L’instruction a révélé ainsi que l’ex-wali de Blida a bénéficié de plusieurs villas à Alger dans des quartiers huppés en contrepartie des largesses qu’il a accordées. M. Bouricha Mohamed est impliqué aussi dans le détournement du foncier agricole. C’est ainsi que des superficies importantes de la Mitidja ont été cédées à des particuliers pour des broutilles. Des exploitations agricoles collectives (EAC), qui étaient exploitées par des fellahs, ont été retirées de leurs propriétaires et données à des personnes qui n’ont aucune lien avec l’agriculture dont des émigrés.
La liste des bénéficiaires des lots de terrain dans les zones d’activité industrielle de la wilaya fait aussi partie des griefs retenus contre Bouricha.
Selon des sources généralement bien informées, de lourdes sanctions pèsent sur l’ex-wali de Blida, qui a été lâché par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

M. ACHOURI