Afrique et pays arabes : L’Algérie propose à la Chine des investissements communs

Afrique et pays arabes : L’Algérie propose à la Chine des investissements communs

par M. M., Le Quotidien d’Oran, 9 avril 2013

« Après des années d’investissement directs dans les pays africains, il est temps pour la Chine de se joindre à ses partenaires du continent pour explorer d’autres marchés», a déclaré le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, représentant le chef de l’Etat au Forum asiatique de Boao, en Chine, cité par «China Daily». Selon la même source, Abdelkader Bensalah a affirmé: «Pourquoi n’investissons-nous pas, ensemble, dans d’autres pays africains ou arabes?», suggérant ainsi à la Chine d’aller vers une nouvelle formule de coopération entre les entreprises des deux pays et réaliser des «investissements stratégiques», dans les régions citées. Bensalah a été reçu, dimanche après-midi, par le président Xi Jinping. Au cours de cette audience, le président chinois a appelé à de «plus fortes et plus globales relations sino-algériennes». Xi décrit l’Algérie en «bon ami, bon frère et un bon partenaire» de la Chine.

«La Chine souhaite travailler avec l’Algérie dans la coopération multi-niveaux et de grande envergure, ainsi qu’à renforcer les relations bilatérales», a indiqué M. Xi, ajoutant que son pays soutient les échanges entre les organes législatifs des deux pays. Bensalah a, de son côté, appelé les deux pays à poursuivre les visites de haut niveau, de poursuivre davantage les échanges entre les organes législatifs et d’élargir la coopération dans le commerce, l’économie et l’investissement. «Notre présence ici témoigne également de notre amitié avec le peuple chinois», a ajouté Bensalah. Le président du Sénat a souligné que la communauté chinoise est la deuxième plus grande communauté étrangère, en Algérie.

Selon lui, «l’Algérie attend de sa coopération avec la Chine de s’étendre, des sphères traditionnelles vers de nouveaux domaines où la Chine détient une riche expérience, telles que l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, les technologies spatiales et l’informatique». Au cours de son séjour, Bensalah a également prévu de rencontrer d’autres dirigeants chinois et des responsables-clés de l’économie du pays. Selon les chiffres du quotidien chinois, le commerce bilatéral entre la Chine et l’Algérie a atteint 6,42 milliards de dollars en 2011, soit une hausse de 24,1% par rapport à l’année précédente.

L’Algérie est le plus grand marché de la Chine, en matière de projets lancés en Afrique, et la Chine est la plus importante source d’importation de l’Algérie, ajoute «Daily China». Dans le cadre du forum mis en place en 2000, la Chine a offert des prêts bonifiés de plus de 15 milliards de dollars à l’Afrique, ainsi que différentes formes d’aides. Selon les données citées par le journal, la Chine a aidé à construire quelques 100 écoles, 30 hôpitaux et 20 centres de technologies agricoles de pointe, à travers le continent.