Grève du Sud : Sit-in à Adrar et Béchar

Grève du Sud : Sit-in à Adrar et Béchar

par Bentouba Saïd, Le Quotidien d’Oran, 24 avril 2013

Au deuxième jour de la grève cyclique de trois jours, lancée depuis trois semaines, la coordination regroupant les syndicats des enseignants des secteurs de l’Education : le Snapest et l’Unpef et le syndicat des paramédicaux SAP, ont organisé, hier matin, une marche pacifique et un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya d’Adrar. Ce sont donc des centaines de fonctionnaires, surtout ceux du secteur de l’Education, brandissant des banderoles et des affiches de revendications et dénonçant le silence du gouvernement, le mépris qu’il porte aux fonctionnaires du Sud, qui ont, le plus, manifesté. La circulation a été perturbée devant le siège de la wilaya à cause des protestataires venus en masse des différentes daïras et tout le secteur de l’Education était paralysé, hier matin.

Afin de calmer les esprits et faire baisser la tension, le secrétaire général de la wilaya d’Adrar a pris langue avec les protestataires, à l’entrée du siège de la wilaya. Trois plates-formes de revendications, sous forme de lettre ouverte, adressées au Premier ministre Abdelmalek Sellal, ont été lues devant les protestataires par les secrétaires généraux des trois syndicats qui les ont, par la suite, remises au secrétaire général de la wilaya, qui s’est engagé à les transmettre au Premier ministre, tout en saluant la responsabilité des organisateurs de ce sit-in pacifique. Les protestataires, à travers les trois lettres dont des copies ont été remises au ‘Quotidien Oran’, réclament l’application du calcul des primes du Sud sur la base du décret 304/07, relatif à la grille des salaires, le calcul de la prime de zone sur la base de salaire de base de 2008 et non pas de 1989 avec effet rétroactif à compter de 2008, notamment.

Les fonctionnaires de la wilaya de Béchar ont, eux aussi, observé, hier matin, un sit-in de protestation, à la place publique ‘Hassi Elbayda’ en plein centre-ville, a-t-on appris du représentant du CNES de Béchar Dr. Boumedienne Touati. Le sit-in qui a regroupé 7 syndicats a paralysé toute la wilaya de Béchar.