Les retraités menacent de descendre dans la rue

Revalorisation des pensions: Les retraités menacent de descendre dans la rue

par A. Mallem, Le Quotidien d’Oran, 26 septembre 2009

Pour clamer leur colère contre la dernière revalorisation des pensions à taux unique de 5% qui leur a été appliquée par le ministère de tutelle et mener une concertation à tous les niveaux afin d’aboutir à une démarche commune pour faire aboutir leurs revendications qui ne s’arrêtent pas à ce seul point, mais à d’autres comme la demande de suppression de l’IRG, la suppression des disparités concernant la prime pour la femme au foyer,… les retraités de la wilaya de Constantine, structurés ou non dans des associations, se sont rencontrés mercredi dernier à la maison des syndicats Abdelhak Benhamouda de Constantine.

Le mouvement de contestation qui ne cesse de prendre de l’ampleur au sein de cette corporation s’est exprimé, juste après la fin du mois de Ramadhan, par des rassemblements, des réunions de concertation et des contacts menés par les retraités avec leurs homologues des autres wilayas dans le but d’organiser, dans des délais proches et en concertation avec leur syndicat, en l’occurrence la Fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR), une grande marche nationale de protestation dans la capitale ainsi que des actions similaires au niveau local. Au même lieu et dans la matinée, l’association des retraités du Complexe moteurs tracteurs (CMT) de Oued Hamimime, une des plus structurées et des plus actives de la wilaya, tenait une réunion de son bureau élargi à l’issue de laquelle un communiqué a été envoyé au syndicat national des retraités. A travers ce document, l’association déclare apporter son soutien à la plate-forme contenant les revendications et les protestations des retraités, présentée récemment par la FNTR au ministre du Travail et de la Sécurité sociale, en demandant aux responsables du syndicat de poursuivre son action jusqu’à satisfaction de toutes ces revendications. Aussi, poursuit le communiqué, les membres de cette association déclarent qu’ils restent mobilisés derrière la FNTR tout en exigeant de leur syndicat l’organisation d’une grande marche nationale dans le cas où leurs revendications n’aboutiraient pas.

Interrogé à propos de la nature de ces revendications ainsi que des déclarations faites par de nombreux retraités qui reprochent à la FNTR de n’avoir pas su défendre leurs intérêts, allant jusqu’à l’accuser d’avoir «marché dans la combine du ministère», M. Soudous, secrétaire général de l’association, dont l’initiative a reçu le soutien individuel de nombreux retraités appartenant à d’autres secteurs, a tout d’abord rejeté les accusations portées contre la fédération des retraités et rappelé qu’il s’agit pour le moment de militer pour obtenir l’application des propositions de revalorisation à hauteur de 7% et 12, selon la catégorie des retraités, qui a été faite initialement par le conseil d’administration de la FNTR. Il a ajouté que sa démarche consistant à demander l’organisation d’une marche nationale est soutenue par plusieurs associations activant au niveau d’autres wilayate, notamment à Oran, Sidi Bel-Abbès, Annaba et Alger, a-t-il précisé.