Les mandataires annoncent un Ramadhan «chaud»

Les mandataires annoncent un Ramadhan «chaud»

par M. Aziza, Le Quotidien d’Oran, 25 août 2008

Les prix des produits agricoles périssables qui ne peuvent être soumis au dispositif de stockage tels que la tomate, la courgette, les haricots verts et la salade vont connaître une hausse durant les premiers jours du mois sacré, prévu pour le 1er septembre.

C’est ce qu’a affirmé, hier, en marge d’une conférence de presse, le président de l’Association des mandataires et représentant du marché de gros des Eucalyptus, M. Benmadjber, dans un bureau provisoire de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), à Alger-centre.

Cette hausse sera due, selon le président de l’Association des mandataires, à la baisse de la production enregistrée durant cette période de l’année, qui s’ajoutera à la forte demande constatée durant les premiers jours du mois de Ramadhan. M. Benmadjber explique que «la période actuelle n’est pas une saison de récolte et c’est pour cela qu’on est confronté à une baisse de la production notamment pour les légumes. Ça n’a pas de rapport avec le mois de Ramadhan». Il n’a toutefois pas nié que cette hausse des prix, déjà de rigueur dans certains marchés à travers les grandes villes, est due également au comportement de certains détaillants. «Nous avons vendu au marché du gros la salade à 40 DA, durant ces derniers jours. Mais, nous avons constaté, à travers une tournée dans les marchés de détail, qu’elle était cédée à 80 DA et chez d’autres à 100 DA». Il n’est pas normal que le commerçant ou le détaillant gagne une marge bénéficiaire de 100% ou 120%. « Le marché ne pourra jamais être régulé de cette manière» a-t-il soutenu. Le président de l’Association des mandataires ajoute que les prix sont libres à la production comme ils sont soumis au principe de l’offre et la demande, mais le commerçant doit respecter la marge bénéficiaire, une marge de 25% est fixée pour les légumes et de 30% pour les fruits. «Jusqu’à preuve du contraire» a -t-il souligné.

M. Benmadjber est revenu pour dire qu’une baisse des prix des légumes et un retour à la normale seront enregistrés dès le début de l’hiver, c’est-à-dire, avec le début de la saison de la récolte. Se faisant défenseurs des consommateurs, les membres de l’Association des mandataires ont appelé les commerçants à être sages et surtout de s’impliquer afin de protéger le pouvoir d’achat des consommateurs notamment en cette période d’approche du mois sacré qui coïncide avec la rentrée scolaire.

Le président de l’Association des mandataires a annoncé qu’une réunion est prévue mardi prochain pour la distribution de dons composés de denrées agricoles pour 12 associations en guise de solidarité avec les familles à faibles revenus.

Sur un registre organique, il a été annoncé que le congrès de l’UGCAA est prévu pour les 26, 27 et 28 janvier prochain. Les membres de l’UGCAA prévoient, en outre, la tenue de congrès régionaux, prévus le 6 janvier à Annaba, le 13 à Oran, le 20 à Adrar.

A l’issue de ce congrès, un nouveau secrétaire général, avec un nouveau bureau national et un nouveau conseil national seront désignés. Parmi, les dossiers qui seront à l’ordre du jour durant ce congrès, l’organisation du marché algérien, la promotion de l’activité commerciale et débat sur la loi de finances notamment le volet relatif au fisc.