Produits alimentaires : Les prix à leur plus bas niveau depuis 2009

Produits alimentaires : Les prix à leur plus bas niveau depuis 2009

El Watan, 8 août 2015

L’indice de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des prix des produits alimentaires a reculé en juillet de 19,4% sur un an, atteignant sa valeur mensuelle la plus basse depuis septembre 2009, à cause notamment du glissement des prix des produits laitiers et des huiles végétales, a indiqué la FAO dans un rapport publié jeudi.

L’indice FAO s’est établi en moyenne à 164,6 points en juillet, soit une baisse de 1% par rapport à juin et de 19,4% comparativement à juillet 2014, a précisé l’organisation onusienne dont le siège est à Rome. Cette baisse est la conséquence d’un net recul des prix des produits laitiers et des huiles végétales, qui a plus que compensé les augmentations du prix du sucre et des céréales, selon la FAO, qui ajoute que les prix de la viande restaient stables.

En juillet, l’indice des produits laitiers a chuté de 7,2% par rapport à son niveau du mois précédent, en raison principalement du recul des importations de la Chine, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord face à l’abondante production de l’Union européenne, selon l’analyse de la FAO soulignant que les prix du lait en poudre était le plus affecté, suivi du fromage et du beurre. En outre, certains producteurs en Nouvelle-Zélande ont pratiqué une baisse des prix afin de réduire leurs stocks avant la clôture de l’exercice financier, fin juillet.

L’indice des huiles végétales, de son côté, était inférieur de 5,5% à son niveau de juin, atteignait son plus bas depuis juillet 2009, selon les données de la FAO. Cette chute a été principalement provoqué par l’évolution des marchés des huiles de palme et de soja, du fait à la fois d’une production en hausse en Asie du Sud-est, du ralentissement des exportations notamment en Malaisie et de la faiblesse accrue des cours de l’huile de soja suite aux larges disponibilités à l’exportation en Amérique du Sud et aux perspectives mondiales favorables pour 2015-2016. Pour les céréales, l’indice s’est accru de 2% par rapport à juin 2015, mais est resté inférieur de 10,1% par rapport à son niveau de juillet 2014.