Solidarité précoce à Ouargla

Solidarité précoce à Ouargla

El Khabar, 27 septembre 2006

La solidarité avec les familles nécessiteuses commence assez tôt cette année à Ouargla où le recensement de plus de 17 000 foyers en besoin a permis à la wilaya de lancer son programme du couffin du Ramadhan à temps.

La balle est désormais dans le camp des APC, dira ouvertement le waIi, qui ne manquera pas de souligner que le retard accusé les années précédentes incombait aux instances élues. Ces dernières tardaient, en effet, à ficeler leurs listings pour des raisons évidentes d’inefficacité des enquêtes sociales et d’interférence des non-concernés et ce malgré la clarté des textes régissant ce volet. A son habitude, la commune de Hassi Messaoud, au plantureux budget, fait de la charité chez elle et participe à répondre aux besoins des autres communes pauvres. Ainsi, sur les 14 000 couffins prévus cette année, 5000 seront distribués à Hassi Messaoud en sus de 500 repas chauds par jour, tandis que les 9000 restants iront aider les autres démunis de la wilaya. Il s’agit d’un geste généreux annuel que Hassi Messaoud effectue pour le bien de la communauté alors qu’elle-même souffre de la difficulté de cerner les vraies familles démunies, puisque l’attestation de chômage, pièce maîtresse du dossier à fournir, est facilement acquise et fait passer des travailleurs sous-payés pour de pauvres chômeurs prétendant leur droit au couffin de 2500 DA de la commune. Par ailleurs, le programme similaire initié par Sonatrach avec 6000 couffins au niveau national en a alloué 600 à la wilaya de Ouargla dont la distribution a commencé hier. Les communes concernées sont Rouissat, Aïn Beïda, Ngouça, Beldet Amor, Taibet et El Alia. Les couffins de la compagnie pétrolière sont peu nombreux mais contiennent plus de denrées alimentaires dont l’estimation s’élève à 6000 DA, croit-on savoir.

Houria Alioua