Logements sociaux : vers un autre report à Constantine ?

Des milliers de familles attendent d’être relogées

Logements sociaux : vers un autre report à Constantine ?

Liberté, 18 octobre 2016

L’année tire à sa fin… et un énième report ! L’opération de distribution des logements sociaux est renvoyée, encore une fois, aux calendes grecques, à Constantine. Cette dernière, la deuxième depuis le début de l’année en cours, devrait toucher les cités classées dans les zones sujettes au glissement, telle la vieille ville, mais aussi les bidonvilles à l’exemple de la cité Belouizdad, El-Barda 1, 2 et 3, la Morutière, les frères Abbas, etc. “L’opération de relogement sera lancée au mois d’octobre”, avait déclaré, en septembre dernier, le chef de daïra, M. Taleb, dont les déclarations ont été confortées par le directeur de l’OPGI. Et d’ajouter que “durant l’année 2016, un total de 8 329 familles est concerné par cette opération de relogement. Ces dernières viennent de 61 sites, à savoir 25 bidonvilles, 10 glissements de terrain et 26 vieilles bâtisses, sans oublier 802 nouveaux mariés et quelque 1 242 cas de recours que nos services traitent soigneusement à chaque nouvelle opération”. Cependant, quelques jours plus tard, l’ex-wali de Constantine, Hocine Ouadeh, vient contredire les propos de ces deux responsables, en affirmant, lors de sa dernière visite sur les chantiers des projets de logement, que cette opération connaîtra du retard à cause de l’arrêt temporaire des travaux de viabilisation dû au manque de financement. Un retard considérable surtout que ce dernier persiste depuis le lancement des projets de construction. Aussi, il est évident que les déclarations de responsables en charge du dossier du logement et du premier responsable de la wilaya ne sont pas pour rassurer les citoyens. Mais si la crise économique exacerbe les difficultés des autorités locales à achever les travaux, elle risque aussi d’élargir le spectre de la protestation des milliers de familles du Vieux Rocher qui attendent d’être relogées. Car à deux mois seulement de la prochaine opération de relogement, prévue pour la fin de l’année en cours, les autorités locales laissent entendre, depuis quelques jours, que cette dernière sera reportée à une date ultérieure. La cause : l’arrivée d’un nouveau wali à Constantine et qui, selon des sources proches du dossier, risque de faire traîner les choses. À rappeler que la dernière opération de relogement à Constantine remonte au mois de juin dernier, où près de 1 250 familles ont été relogées dans la nouvelle ville Ali-Mendjeli.

Ines BOUKHALFA