Habitat: Une hausse des prix des logements AADL2 n’est pas exclue

Habitat: Une hausse des prix des logements AADL2 n’est pas exclue

par Abdelkrim Zerzouri, Le Quotidien d’Oran, 27 février 2016

Cherchant, certainement, à préparer l’opinion publique pour ce qui est d’une hausse inévitable des prix des logements AADL 2, à l’ombre de la chute vertigineuse des prix du baril de pétrole, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a adopté une approche «soft», pour faire parvenir son message.

Appréhendant un mécontentement prévisible, au sein des souscripteurs, à ce programme, Tebboune va vers cette hausse des prix à pas mesurés. Précisant d’emblée, lors d’une visite, sur les chantiers du logements, effectuée à Alger, jeudi dernier, que « la hausse des prix des logements n’est pas à l’ordre du jour et aucune décision n’a été prise dans ce sens, mais cette question n’est pas à exclure, concernant les souscripteurs au programme AADL2 ». Ainsi, laisse clairement indiquer, la déclaration de M. Tebboune, la hausse des prix des logements AADL qui, même si cela n’est pas exclu, reste une vague idée car rien n’a, encore, été décidé sur ce plan. Mais l’idée n’est plus aussi vague lorsque le ministre de l’Habitat donne des précisions sur le taux de la hausse en question. « Si une telle décision venait à être prise, la hausse oscillerait entre 5% et 10% », a tenu à préciser M. Tebboune, rappelant que l’Etat prenait, actuellement, en charge 50% du coût de réalisation des logements, selon la formule « location/vente », supervisée par l’Agence nationale de développement et d’amélioration du logement AADL. Entendre par là que 50 % à la charge de l’Etat est une part très difficile à assumer, dans le contexte actuel marqué par une sévère baisse des rentrées de devises. Rappelons que M. Tebboune avait évoqué, déjà, cette question des « difficultés financières » vers la fin de l’année 2015, en affirmant, précisément, au mois d’octobre dernier, que les logements AADL 2 seront livrés à la fin de l’année 2016 quelles que soient les difficultés financières du pays. Dans ses explications rassurantes, M. Tebboune n’a pas manqué de souligner que cette hausse, si elle venait à être appliquée, sera répartie sur le long terme, selon l’échéancier de paiement qui peut aller jusqu’à 24 ans, et ne sera donc pas exigée d’un seul coup aux souscripteurs. Voilà, encore, un autre argument qui pourrait calmer des esprits très allergiques aux augmentations des prix des logements, quelle que soit la formule. Le ministre a, par ailleurs, «tranquillisé» les souscripteurs, au programme AADL1, en annonçant qu «une décision officielle a été prise, pour le maintien des prix proposés, soit 2.100.000 dinars pour un F3 et 2.700.000 dinars pour un F4».

91.500 logements sont, actuellement, en cours de réalisation, selon la formule location-vente à Alger, avec des taux d’avancement variables, selon l’exposé présenté lors de la visite. Les sites concernés sont: Djenane Sfari (1.500 unités), Aïn Malha (1.500 unités), Ouled fayet 1 (1.500 unités) et Ouled Fayet 2 (1.500 unités), El Kerrouche, à Reghaïa, (5.000 unités), Djenane Nouar El Louz, à Aïn Beniane (500 unités), Aïn Benian (600 unités), Dermouche3, à Bordj El Bahri (1.100 unités), Bordj el Bahri (600 unités) et Herraoua (1.400 unités). Il s’agit, aussi, de la nouvelle ville de Sidi Abdallah (35.900 unités), la nouvelle ville de Bouinan (21.700 unités), Douaouda (1.200 unités), Chaïba, à Tipaza (1.900 unités), Fouka (1.200 unités), Bousmaïl 1 (2.100 unités), Bousmaïl 2 (2.400 unités), Khemis el Khechena, à Boumerdès (3.000 unités).

Outre les sites précités, 5 autres projets ont été soumis au gouvernement, pour adoption, en vue de la réalisation de 5.900 unités, à Sidi Abdallah, Faïzi et Kharouba (Boumerdès), outre 1.000 logements à Ouled Fayet, objet de consultations, pour le choix du maître d’œuvre.

Les logements en question seront destinés aux souscripteurs au programme 2001-2002 (sites de Djenane Sfari-Aïn Malha, Reghaïa, Ouled Fayet, Sidi Abdallah et Bouinan), alors que le surplus profitera aux souscripteurs de 2013.

En juin, l’AADL procèdera à la remise des clefs de 1.200 logements à Djenane Sfari et de 1.200 autres logements à Ouled Fayet, au profit des souscripteurs aux programmes 2001-2002 qui ont commencé à recevoir leurs décisions de pré-affectation, à partir du 8 février, a fait savoir le ministre. 300 autres unités seront distribuées, d’ici la fin de l’année, à Ouled Fayet et Djenane Sfari où les travaux de voirie connaissent un avancement sensible.

Pour ce qui est du programme de logement public promotionnel (LPP), dont la remise des décisions de pré-affectation aux souscripteurs, se fera à partir du 15 mars prochain, M. Tebboune a annoncé, par la même occasion que le prix définitif des logements serait évalué sur la base du prix du mètre carré, soit 95.000 DA, sachant que la superficie d’un F3 avoisine les 75 m² contre 100 m² pour F4 et 120 m² pour un F5. Des prix qui restent globalement, très loin et très « cléments » relativement à ceux proposés sur le marché informel… parfois par ceux-là même qui les ont acquis à des prix soutenus à hauteur de 50 % par l’Etat.