Procès Khalifa : Des peines allant de 1 an de prison à la perpétuité requises par le procureur

Procès Khalifa : Des peines allant de 1 an de prison à la perpétuité requises par le procureur

Selma Kasmi, Maghreb Emergent, 8 juin 2015

La perpétuité a été requise hier par le procureur de la République à l’encontre de Abdelmoumène Khalifa. Les plaidoiries des avocats débuteront aujourd’hui.

Pour le procureur de la République, Mohamed Zarguerasse, les prévenus dans cette affaire jointe de Khalifa Bank et Abdelmoumène Khalifa, doivent être soumis aux lois du code des procédures pénales, relatives à la constitution d’une vols, extorsions, corruption, ainsi qu’aux chapitres sur détournement et concussions, corruption et trafic d’influence, à l’évasion, abus de confiance avec des situation aggravantes (préméditation, disparition des documents et fuite de la justice). Le procureur remet en cause le motif d’investissement dans la création de la banque Khalifa, et par là de l’ensemble du Groupe Khalifa, qu’il estime avoir été crée pour escroquer les algériens et transférer des fonds pour constituer une richesse personnelle et familiale à l’étranger, arguant que le groupe fut crée puis géré par des personnes appartenant à la même famille, et qui s’étend à un groupe restreint d’amis. Les traces de ces crimes à l’encontre des entreprises nationales et des épargnants furent cachées, puis disparues dès le commencement des inspections de la Banque d’Algérie, dont la demande de contrôle des caisses de la banque a essuyé un refus par les décideurs de la banque Khalifa. Abdelmoumène Khalifa, bien loin de défendre son innocence présumée, selon le procureur général, s’est enfui, et n’a été extradé que suite à l’épuisement de tous les recours prévus par le droit international.

20 ans de prison requis pour les frères Chachoua

Sur cette base, le Procureur de la République a lu après 20 heures, le réquisitoire du ministère public demandant la prison à perpétuité contre Abdelmoumène Khalifa avec la saisi de tous ses biens, 20 ans de prison ferme contre Guelimi Djamel (ancien clerc du notaire Me Rehl, Inspecteur Général d’Al Khalifa Airways, puis Pdg de Khalifa TV), ce dernier écoperait de 15 ans de prison. 20 ans de prisons fermes sont requis également pour les frères Chachoua Abdelhafid et Baderedine, et 10 ans pour leur père Ahmed Chachoua. 15 ans de prisons ont été requis pour l’ancien international de football Meziane Ighil. Le directeur de agence Khalifa Bank de Blida, Kechad Belaid, encourt également 15 ans de prisons, même peine demandée pour Dahmani Nouredine (Directeur du personnel naviguant de Khalifa Airways, le notaire Omar Rahal et le cadre de Khalifa Bank Mourad Issir Idir. Abdelwahab Redha (ancien militaire chargé de la garde rapprochée de Abdelmoumène Khalifa), encoure 10 ans de prisons à l’instar des collaborateurs de la banque Al Khalifa Ahmed Yassine, Dellal Ouahab (DG de Khalifa prévention et Sécurité), Toudjan Mouloud, et l’ancien directeur de la CNAS de Oum Al Bouaghi Zerrouk Fayçal.

Pour ce qui est de la cinquantaine des autres prévenus jugés en liberté, le ministère public a requis des peines allant de un à dix ans de prison. Aujourd’hui, commenceront les plaidoiries de la défense.