Abdelmoumen Khalifa devant le juge à la mi-février

Abdelmoumen Khalifa devant le juge à la mi-février

El Watan, 26 décembre 2014

Le procès de Rafik Abdelmoumen Khalifa serait programmé pour la mi-février 2015 au tribunal de Blida, a-t-on appris de sources proches du dossier.

La Cour suprême, qui n’a pas encore statué sur le pourvoi en cassation que le principal accusé dans l’affaire Khlaifa avait introduit en octobre 2013, le fera au plus tard en janvier prochain, toujours selon la même source. Idéalement, «on veut que Abdelmoumen Khalifa passe seul à la barre avant les autres accusés», selon une source judiciaire qui affirme aussi que, cette fois-ci, contrairement au premier procès de l’affaire en 2007, il ne dépassera pas une quinzaine de jours. Et c’est le président de la chambre criminelle de Bilda, Antar Menaouar, qui rejugera l’affaire.

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux avait souligné que «si la Cour suprême rejetait ce pourvoi de cassation, l’affaire sera automatiquement programmée à la première session criminelle 2015». «Une fois la décision prise, il sera procédé à l’enrôlement ou non de ce dossier ou à la prise d’autres mesures qu’arrêtera cette instance» avait-il aussi soutenu. Rafik Khalifa a été condamné par contumace, en 2007 en Algérie, à la réclusion criminelle à perpétuité pour «association de malfaiteurs et faillite frauduleuse».

Incarcéré actuellement à la prison d’El Harrach, il a introduit, par le biais de son avocat, un pourvoi en cassation contre l’arrêt de renvoi de son procès par la chambre d’accusation de la cour de Blida. Khalifa a été extradé vers l’Algérie en décembre 2013. En octobre dernier, l’ancien homme d’affaires a été aussi condamné par contumace à cinq ans de prison par le tribunal de Nanterre (France), car coupable d’avoir organisé le «pillage» de sa société juste avant sa liquidation en «la vidant de certains de ses actifs les plus significatifs», notamment des propriétés et des voitures de luxe. Il est poursuivi en France dans une affaire impliquant deux des entreprises de son holding (Khalifa Airways et Khalifa Rent Car) implantées à Puteaux (Nanterre).
Nassima Oulebsir