Le procureur général requiert de 18 mois à 20 ans d’emprisonnement

Le procureur général requiert de 18 mois à 20 ans d’emprisonnement

par Nassima O., Le Jeune Indépendant, 27 février 2007

De lourdes peines, dépassant toute attente, ont été requises par le procureur général, avant-hier en fin de journée, contre les inculpés présents au procès, après une plaidoirie qui a duré deux jours. Les accusés en fuite, au nombre de 11, seront condamnés par contumace.

Akli Youcef, Chaâchouâ Abdelhafid, Nekkache Hamou, Guers Hakim, Soualmi Hocine, Djamel Aziz, Chaâchouâ Badreddine, Mir Omar, Kechad Belaïd et Guellimi Djamel : 20 ans de réclusion criminelle en plus de la privation de leurs droits civiques.

Le notaire Rahal Omar : 18 ans de réclusion criminelle. Issir Idir Mourad : 16 ans de réclusion criminelle. Mekadem Tahar, Ighil Meziane Ali, Mir Ahmed, Yacine Ahmed : 15 ans de réclusion criminelle. Djamel Zerrouk et Salim Boukadoum : 12 ans de réclusion.

Chebli Mohamed, Abdelwahab Réda, Dellal Abdelwahab, Toudjène Mouloud, Ameghar Mohand Arezki et Ghouli Mohamed : 10 ans de réclusion. Larbi Salim, Dahmani Noreddine, Chaâchouâ Ahmed, Agoune Lhadi, Sedrati Messaoud, Bousehoua Mohamed Rachid : 7 ans de réclusion.

Foudad Adda : 8 ans de réclusion criminelle, privation des droits civiques et radiation de la fonction publique. Kerrar Slimane, Djeddidi Toufik, Meziani Abdelali, Arifi Salah, Menad Mustapha, Bennaceur Abdelmadjid, Boubedra Hacène, Aït Belkacem Mahrez, Aïchar Rachid : 5 ans de prison ferme, privation des droits civiques durant 5 ans, amende de 5 000 DA et un mandat de dépôt à l’audience.

Les deux commissaires aux comptes, Mimi Lakhdar et Sekhar Hamid : 4 ans de prison assortis d’une amende de 500 000 DA et de la radiation de leur profession. Ali Aoun, Bacha Saïd, Kheiredine El Walid, Benchefra Ahmed, Bensabaïne Rabah et Benâamour Farid : 4 ans de prison.

Tchoulak Mohamed : 4 ans de prison avec privation de ses droits civiques et une amende de 5 000 DA. Benouis Lynda : 4 ans de prison, une amende de 10 000 DA et la confiscation de l’appartement. Bensahoua Mustapha, Laouche Boualem et Bourayou Nadjib : 3 ans de prison et une amende de 20 000 DA.

Miloudi Benyoucef, Thabet Lahbib, Rahal Réda, Amirouchène Amar, Sahbi Daoud, Mohamed Meziane Mouloud, Belarbi, Zaâmoum Mohamed et Isli Youcef : 3 ans de prison et une amende de 50 000 DA, en plus de la privation de leurs droits civiques.

Bensetta, Ouali Abdelhamid, Tlemçani, Benchahed, Berkat, El Hachemi Khadoudja, Boulefrad, Boucenna Noreddine, Assila Ali, Smati Bahidj, Bourahla, Si Amour Yahia, Telli Safi, Ouandjeli Mahfoud : 2 ans de prison, une amende de 5 000 DA et la privation de leurs droits civiques.

Lagoun Majda, Belkacem Rabah, Boukerna Hakim, Lahlou Toufik, Ladjlat Lilya, Djaou Mustapha, Mohamed Belkebir Omar, Meziane Belarbi Meziane, Bensouda Samira, Jean Bernard, Medjiba Rachid et Bourkaïb Chafik : 18 mois de prison. N. O.