Affaire Khalifa: 70 dossiers transférés, hier, au tribunal criminel de Blida

Affaire Khalifa

70 dossiers transférés, hier, au tribunal criminel de Blida

Malek T., Liberté, 16 avril 2006

Ce sont, environ, 70 dossiers liés à l’affaire Khalifa qui ont été transférés, hier, du tribunal de Chéraga vers le tribunal criminel de Blida où sera jugée cette affaire, apprend-on de source judiciaire. Les transferts de ces dossiers ont eu lieu en présence des avocats des personnes concernées, ajoute cette source. Ces transferts indiquent que les auditions sont arrivées à leur fin et que le procès s’annonce pour bientôt. Le président de la République avait, après le décès du directeur général d’El Khalifa Bank, incarcéré, Mohamed Alloui Lazhar, donné instruction pour l’accélération de l’instruction des affaires liées à des crimes économiques, dont l’affaire Khalifa. Ce procès est programmé pour le 2e semestre de l’année en cours, selon cette source. Le directeur de l’agence de Hydra d’El Khalifa Bank a déjà été condamné, il y a quelques mois, par le tribunal de Chéraga, à trois années de prison dans une affaire d’imitation de signature. L’ex-directeur de l’agence BNA de Bouzaréah, en fuite et emprisonné actuellement au Maroc, a été cité dans cette affaire, de même qu’un importateur de whisky frelaté.
Plusieurs milliers de personnes, dont d’anciens et d’actuels ministres, avaient été entendues dans le cadre de l’instruction de l’affaire Khalifa par le tribunal de Chéraga. Certaines personnes, dont le directeur général de Khalifa Airways, ont été placées sous mandat de dépôt. Il avait été soupçonné d’avoir effectué des voyages vers l’Angleterre pour y rencontrer Abdelmoumène Khalifa lorsque le juge a découvert trois visas pour ce pays sur le passeport de ce responsable de Khalifa Airways en le mettant sous contrôle judiciaire. D’autres personnes ont été mises sous contrôle judiciaire dans le cadre de cette affaire.
Le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga a été aidé, lors de ces auditions, par un autre juge d’instruction désigné à cet effet. Il avait élu bureau dans le nouveau tribunal de Chéraga inauguré, la semaine dernière, par le président Abdelaziz Bouteflika. Une commission rogatoire avait été installée pour permettre à la Gendarmerie nationale de procéder à des auditions dans le cadre de cette affaire.

Malek T.