Affaire Khalifa : La Cour suprême renvoie son délibéré au 19 janvier

Affaire Khalifa : La Cour suprême renvoie son délibéré au 19 janvier

El Watan, 16 décembre 2011

La Cour suprême a renvoyé, hier, son délibéré relatif aux pourvois en cassation introduits dans le cadre de l’affaire El Khalifa Bank, jugée en mars 2007 par le tribunal criminel de la cour de Blida, au 19 janvier prochain.

Ce report serait lié à l’imminente cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire, prévue au siège de la Cour suprême. C’est la troisième fois que cette haute juridiction renvoie le prononcé d’une décision que les avocats attendent depuis déjà presque quatre ans. Période durant laquelle de nombreux accusés ont déjà purgé leurs peines, allant de 2 à 5 ans, d’emprisonnement. A rappeler que cela concerne les pourvois en cassation introduits à la suite du verdict prononcé par le tribunal criminel de la cour de Blida, le 26 mars 2007. Ce procès avait duré deux mois et demi durant lesquels 94 accusés et une centaine de témoins à charge et à décharge se sont succédé à la barre pour expliquer les circonstances dans lesquelles plus de 100 milliards de dinars (10 000 milliards de centimes), constituant les dépôts de nombreuses sociétés essentiellement publiques, ont été dilapidés par la caisse principale d’El Khalifa Bank.

Le premier à s’être pourvu en cassation contre toutes les condamnations a été le parquet général, suivi de nombreux accusés, notamment ceux condamnés à de lourdes peines. En plus, bon nombre d’accusés ont purgé leurs peines et quitté la prison. Certains d’entre eux avaient introduit des pourvois et fini par les retirer. En parallèle au délibéré relatif à ces pourvois, la Cour suprême peine à achever ses investigations sur les cas de ministres et de hauts responsables impliqués dans cette affaire, alors que le tribunal de Chéraga semble avoir remis aux calendes grecques le plus important dossier lié à ce scandale, Khalifa Airways, et celui des transferts illicites de devises par Swift vers des comptes privés à l’étranger.
Salima Tlemçani