L’Europe autorise le partenariat entre Sonatrach et Total

Construction d’un complexe pétrochimique à Arzew

L’Europe autorise le partenariat entre Sonatrach et Total

Par :Meziane Rabhi, Liberté, 13 août 2008

La Commission européenne a autorisé hier une alliance entre Sonatrach et Total pour la construction d’un complexe pétrochimique à Arzew, projet qui doit être réalisé en joint -venture entre ces deux compagnies, a indiqué la commission dans un communiqué cité par l’APS. “La Commission européenne a accordé cette autorisation en vertu du règlement sur les concentrations, l’acquisition du contrôle en commun de deux nouvelles sociétés constituant une entreprise commune (coentreprises) entre Total SA de la France et la Société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures SPA de l’Algérie (Sonatrach)”, a-t-elle précisé. Selon la même source, le dossier a été examiné selon la procédure dite “simplifiée”, réservée aux
dossiers ne posant pas a priori de problème de concurrence.
Pour rappel, un contrat-cadre a été signé pour le lancement d’un complexe pétrochimique à Arzew. Le partenariat d’un complexe pétrochimique qui comprend un craqueur d’éthane et trois lignes de produits. Le craqueur, d’une capacité de 1,4 million de tonnes d’éthane par an sera alimenté par le gaz issu des gisements du sud de l’Algérie. Ce craqueur produira 1,1 million de tonnes d’éthylène par an. Cet éthylène sera transformé en polyéthylène (deux unités pour un total de 800 000 tonnes par an) et en mono-éthylène glycol (550 000 tonnes par an). Ces produits seront principalement destinés à l’exportation, ainsi qu’au marché national. L’estimation de l’investissement est de l’ordre de 3 milliards de dollars. Le démarrage des unités est prévu à un horizon de cinq ans.

M. R.