Sonatrach: Les bénéfices nets en baisse de 8%

Sonatrach

Les bénéfices nets en baisse de 8%

El Watan, 6 septembre 2009

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a réalisé en 2008 un bénéfice net de 594,27 milliards de dinars, en baisse de 8% par rapport à l’année 2007, durant laquelle il s’était établi à 643 milliards de dinars, est-il indiqué dans son rapport financier rendu public hier.

Sonatrach explique que « le résultat de 2008 a été impacté pour 20 milliards de dinars par la comptabilisation du différentiel fiscal entre la loi 86-14 et la nouvelle loi 05-07 relative aux hydrocarbures au titre des exercices 2006 et 2007, et pour 20 milliards de dinars par la constatation de la provision pour abandon et restitution de sites ».

La part des entreprises étrangères en association avec Sonatrach a connu une nette augmentation passant de 3,9 milliards de dollars en 2007 à 4,8 milliards de dollars en 2008, en liaison avec l’augmentation du chiffre d’affaires réalisé en association. S’agissant des recettes engrangées grâce à la taxe sur les profits exceptionnels (TPE), prélevées sur les droits des associés et reversées au Trésor public, elles se sont élevées à 2,6 milliards de dollars. Le rapport rappelle en outre que les exportations ont atteint durant l’exercice précédent le montant record de 76,9 milliards de dollars en 2008 contre 59,5 milliards de dollars en 2007, précisant plus loin que « la hausse des prix du pétrole brut qui sont passés en moyenne annuelle à 99,2 dollars le baril en 2008, contre 74,7 dollars en 2007, a permis de couvrir la légère baisse dans les quantités vendues (-0,3%) et de réduire l’effet de la parité du dinar par rapport au dollar (64,6 DA pour un dollar en 2008 contre 69,4 DA pour un dollar en 2007) ». Sonatrach a consenti des investissements massifs en 2008. Ils ont atteint les 598 milliards de dinars contre 451 milliards de dinars en 2007, soit une augmentation de 32%. Par ailleurs, le total des produits de l’entreprise s’est accru en 2008 de 21% par rapport à l’année 2007, soit une augmentation de 1007 milliards de dinars, due exclusivement à l’amélioration de la valeur de la production vendue par la société qui s’est accrue de 20%, soit 869 milliards de dinars.

Le rapport note que cette augmentation ne tient pas compte de l’effet des opérations comptables enregistrées en 2008 dans le cadre de la régularisation de la fiscalité pétrolière due au titre des exercices 2006 et 2007 en application des dispositions de la loi 05-07. Le montant y afférent a été inscrit en « Produits hors exploitation » pour 3275 milliards de dinars. Les charges globales ont enregistré une hausse spectaculaire de 255% passant de 2322 milliards de dinars en 2007 à 8239 milliards de dinars en 2008. Cette hausse est justifiée par le changement de méthode de comptabilisation de la fiscalité pétrolière induite par la loi 05-07 dans les comptes de charges par nature alors qu’elle était par le passé enregistrée dans le compte impôts sur les résultats. S’agissant de la fiscalité pétrolière, si l’on tient compte des données de ce rapport, Sonatrach aurait versé au Trésor public quelque 6489 milliards de dinars dont 3296 milliards au titre de la régularisation comptable des exercices 2006 et 2007. Parmi les charges globales figure la rémunération brute des associés (profit oïl) d’un montant de 538 milliards de dinars en 2008 contre 516 milliards de dinars en 2007 (augmentation de 4%) et les amortissements pour un montant de 285 milliards de dinars en 2008 contre 235 milliards de dinars en 2007, soit une augmentation de 21%.

Par Nora Boudedja