L’Algérie troisième fournisseur de Gaz de France en 2003

Energie
L’Algérie troisième fournisseur de Gaz de France en 2003

El Moudjahid, 17 avril 2004

L’Algérie était en 2003 le troisième fournisseursde gaz de la France, couvrant 22,8% de ses approvisionnements de long terme enbaissepar rapport à l’année 2002 au cours de laquelle elle s’étaitclassée au second rang, rapporte le Pétrole et le Gaz arabes dansson numéro d’avril.
Citant des statistiques de “Gaz de France”, “PGA”, une publication du Centre arabe d’études pétrolières, éditée dans la capitale française, signale que “l’an dernier, la Russie a repris l’avantage sur l’Algérie avec une part de 24,4%”, tandis que la Norvège (32,8%) conserve encore la première place.
La Norvège, la Russie et l’Algérie fournissent ensemble quelque 80% des approvisionnements de Gaz de France tandis que les 20% restants sont couverts par des importations en provenance des Pays-Bas (13%), du Royaume-Uni (5,8%) et du Nigeria (1,4%).
“ Le gaz algérien est importé par Gaz de France sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le cadre de trois contrats à long terme portant sur un volume total de 10 milliards de mètres cubes/an”, rappelle le mensuel spécialisé, précisant que les points de livraison sont Béthioua (près d’Oran) et Skikda, et les points de réception les terminaux de Montoir-de-Bretagne et de Fos-sur-Mer, près de Marseille.
Il est à rappeler que Gaz de France est par ailleurs impliqué dans l’exploration-production en Algérie avec un projet de développement gazier dans le Sud algérien (région de Ahnet), en association avec le géant pétrolier malaisien Petronas et la Sonatrach et l’exploitation du permis de Touat.
En partenariat avec Conocophillips, le groupe est également intéressé par le projet intégré de développement gazier de Gassi Touil pour lequel un avis d’appel d’offres international est en cours (la date de clôture de l’appel d’offres est fixée au 15 novembre 2004).