Arrestation du Docteur Kamaleddine FEKHAR à Ghardaïa

Algeria-Watch, 15 juin 2009

Algeria-Watch vient d’être informée de l’arrestation aujourd’hui, lundi 15 juin 2009 à 14h 20 du Docteur Kamaleddine FEKHAR à Ghardaïa.

La personne ayant informé de cette arrestation, Kacem Soufghalem , élu du FFS, a lui aussi été arrêté à 15h 30, heure d'Algérie. Après 3h passées au commissariat de police, il a été libéré. Il informe que le Dr. Fekhar est détenu dans ce même commissariat.

Selon le Dr. Salah-Eddine Sidhoum, il semblerait que la fédération du FFS de Ghardaïa soit visée par cette campagne

L’arrestation du Dr. Fekhar s’est faite de manière brutale après qu’il ait demandé des explications sur le motif de l’arrestation. Il aurait été embarqué dans un véhicule de police.

Kamaleddine Fekhar est défenseur des droits humains, membre de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), membre du conseil national du FFS, président de la fédération de ce parti à Ghardaïa et signataire de l’Appel du 19 mars 2009.

Dr Fekhar s’est dernièrement fortement impliqué dans l’affaire Baba Nadjar et les problèmes que rencontre la localité de Berriane dans la wilaya de Ghardaïa.

Mohamed Baba Nadjar, 24 ans, est accusé de l’assassinat le 23 octobre 2005 de Mr Bazine Brahim. Convoqué au commissariat le 27 octobre 2007, il est inculpé pour meurtre avec préméditation et gardé à vue durant quatre jours où il est l'objet d'un interrogatoire continu. Il ne cesse pas de clamer son innocence et d'insister qu'il est totalement étranger au crime et qu'il ne connaît pas la victime. Condamné à mort dans un premier procès inique , sa peine a été commuée le 27 mai 2009 en une condamnation à la prison à perpétuité ! Dr. Fekhar, membre du Comité International de soutien à Mohamed Baba Nadjar, a depuis le début de l’affaire exigé un procès juste et équitable afin que les dessous de cette affaire soient élucidés.

A Berriane, depuis plus d’un an, des confrontations opposent des groupes sociaux différents. Ces affrontements s’expriment par des tensions entre ibadites et malikites alors que le fond du conflit relève de problèmes sociaux. Le FFS s’est fortement impliqué à Berriane pour dénoncer d’une part le rôle des pouvoirs publics mais aussi œuvrer pour un traitement politique des questions posées sans entrer dans le jeu de conflits ethniques.

Algeria-Watch demande que le Dr. Fekhar soit immédiatement libéré.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org