Syrie: Le chef de l'EI, Abou Bakr al Baghdadi, pourrait avoir été tué à Rakka

Maghreb Emergent, 16 juin 2017

Le ministère russe de la Défense a déclaré qu'une frappe de son aviation visant une réunion de dirigeants du groupe Etat islamique pourrait avoir provoqué la mort de son chef, Abou Bakr al Baghdadi, rapportent les agences de presse russes, vendredi

Le ministère russe de la Défense a déclaré qu'une frappe de son aviation visant une réunion de dirigeants du groupe Etat islamique pourrait avoir provoqué la mort de son chef, Abou Bakr al Baghdadi, rapportent les agences de presse russes, vendredi.

Cette opération aérienne a été menée le 28 mai sur la ville de Rakka, dernier grand bastion urbain contrôlé par les djihadistes en Syrie. Le ministère précise qu'il cherche la confirmation de la mort de Baghdadi, ajoute l'agence Tass.

"Selon les informations qui sont actuellement en cours de vérification via différents canaux, le chef de l'Etat islamique Abou Bakr al Baghdadi, qui a été éliminé par la frappe aérienne, était également présent lors de la réunion", indique le ministère cité par l'agence Ria.

La coalition sous commandement américain, engagée dans la lutte contre l'Etat islamique, a déclaré ne pas être en mesure de confirmer la mort de Baghdadi. "Nous ne pouvons pas confirmer", a déclaré le colonel John Dorrian, porte-parole de la coalition.

 
Version imprimable
Syrie: De la contre-révolution à l'intervention?  
www.algeria-watch.org