Affrontements à Ghardaïa : Des blessés et d’importants dégâts matériels

El Watan, 14 juin 2015

La ville de Berriane, 45 km au nord de Ghardaïa, renoue avec les violences intercommunautaires. La localité a vécu, durant la nuit de vendredi à samedi, au rythme de violents heurts entre les jeunes des deux communautés, Mozabites et arabophones, qui se sont soldés par au moins cinq blessés et d’importants dégâts matériels.

Les échauffourées, qui durent depuis une semaine dans le quartier de Baba Saâd, se sont intensifiées dans la soirée de vendredi.
Les forces antiémeute ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les groupes de jeunes qui s’affrontaient en lançant des pierres et autres objets hétéroclites. Selon l’APS, un impressionnant dispositif des forces de l’ordre renforcé par des éléments de la Gendarmerie nationale a été redéployé pour mettre fin à ces heurts, qui se sont étendus à certains quartiers de la ville.

Pendant toute la nuit, le trafic sur le tronçon de la RN1 reliant Berriane à Ghardaïa a été interrompu, avant que les services des forces de l’ordre ne rétablissent la circulation. Au moment où nous mettons sous presse, le calme n’est toujours pas revenu dans la localité. Deux hélicoptères de la police survolent les lieux des affrontements, où sont visibles, comme témoins de la violence des heurts, des colonnes de fumée noirâtre. Des incidents sporadiques avaient éclaté dernièrement entre des jeunes dans la localité de Guerrara, située à 120 km du chef-lieu de wilaya de Ghardaïa, suite au démarrage d’un projet de promotion immobilière dans la zone dénommée El Batha. 
K. Nazim

 
Version imprimable
M'zab: Qui provoque les affrontements?  
www.algeria-watch.org