Ghardaïa : Retour au calme, l’armée et le parquet à pied d’œuvre

El Watan, 9 juillet 2015

Le calme est enfin revenu à Ghardaïa. Au lendemain des mesures décrétées par le président de la république et la reprise en main de l’armée de la sécurité au niveau de cette wilaya meurtrie par la flambée de violence sanglante des dernières 72 heures, la population profite d’un peu de répit après l’horreur des cadavres, des blessés, des batailles de rue et des gaz lacrymogènes.

Des témoins affirment que les forces de l’ordre ont pris position dans les coins névralgiques des villes, à l’entrée des quartiers. L'armée contrôle désormais l'entrée et la sortie de la ville, des fouilles en règle sont effectuées depuis hier soir. Tous les véhicules sont arrêtés.

La nuit de mercredi à jeudi a également été celle du début des investigations en application des instructions du ministre de l’intérieur notamment concernant les fauteurs de trouble et les armes à feu utilisée lors des derniers affrontements. C’est ainsi que la police scientifique a déjà commencé une enquête balistique tandis que des dizaines d’interpellations ont eu lieu dans la soirée.

Des enquêteurs sont à pied d’œuvre dans les zones ayant été le théâtre des dernières violences, nos sources confirment l’arrestation de 27 facebookeurs ayant initié et animé des pages communautaires appelant à la violence en plus de 9 émeutiers pris en flagrant délit à Bounoura. Nos sources confirment que des mandats d’amener ont été lancés par le parquet de Ghardaïa à l’encontre de plusieurs personnes impliquées dans les derniers événements.

Dans l’attente de l’arrivée de Sellal, prévue dans l’après-midi, à la tête d’une importante délégation officielle, les rues de Ghardaïa ont repris leur animation, les citoyens circulent en ville, un semblant de vie normale reprend son cours avec l’accalmie de la nuit précédente. La première depuis samedi dernier.
Houria Alioua

 
Version imprimable
M'zab: Qui provoque les affrontements?  
www.algeria-watch.org