Ghardaïa : quatre militants devant le juge d’instruction pour « incitation à la haine » et « tentative de changement du système »

Hadjer Guenanfa, TSA, 18 décembre 2016

Quatre membres de la Cellule de coordination et de suivi des événements de Ghardaïa seront entendus, demain lundi 19 décembre, par le juge d’instruction du tribunal de Ghardaïa, a-t-on appris d’Ahmed Baba Moussa, l’un des concernés. Ces quatre militants, dont trois cadres du FFS, sont poursuivis pour « incitation à la haine », « constitution d’association de malfaiteurs » et « tentative de changement du système », selon la même source.

Ahmed Baba Moussa est convaincu que lui et ses camarades sont poursuivis pour le travail qu’ils ont mené durant les violences à Ghardaïa. « Tout le monde sait que la cellule était en contact avec les autorités civiles et militaires et la presse. Nous avons divulgué ce qui se passait sur le terrain », affirme-t-il.

Selon lui, la cellule dispose d’un dossier de 400 pages sur les pages Facebook qui encourageaient la « fitna ». « Sauf que les autorités n’ont pas réagi », dit-il.

 
Version imprimable
M'zab: Qui provoque les affrontements?  
www.algeria-watch.org