Alger, Oran, Constantine : Protestation de mozabites contre la violence

par Sofiane M. / A.Z., Le Quotidien d'Oran, 9 juillet 2015

La situation sécuritaire dans la ville de Ghardaïa, qui a renoué avec la violence, fait réagir les mozabites dans plusieurs wilayas du pays. A Alger, des dizaines d'habitants d'Oued Mzab se sont regroupés hier pendant quelques heures pour dénoncer les violences et appeler au retour de la paix et de la sécurité dans cette région. A Oran, un sit-in des mozabites s'est tenu devant le siège régional de la télévision algérienne où les contestataires ont scandé de toutes leurs voix des slogans hostiles à un «plan visant à terroriser la population civile en instaurant un climat de violence dans la vallée du M'zab». Les mozabites ont crié à gorges déployées, sous un soleil de plomb, pour le retour de la paix à Ghardaïa. Ils ont brandi des pancartes où on pouvait lire : «non à la partition du pays», «non au terrorisme» et «arrêter la violence». La chaleur suffocante de cette journée du ramadan n'a aucunement dissuadé les contestataires qui semblaient déterminés à faire porter leurs voix aux hautes instances du pays. Un dispositif de sécurité impressionnant a été déployé tout autour du siège régional de la télévision pour empêcher tout débordement.

A Constantine, les commerçants mozabites ont gardé rideaux baissés, hier, à travers toutes les places où ils sont implantés. Particulièrement au centre-ville où les mozabites avaient gardé leurs commerces fermés avec des pancartes accrochées aux portes et dont les mots expriment la solidarité et le soutien à la population de Ghardaïa. « Non à la violence », « pour la paix et la stabilité dans la région », pouvait-on lire sur les pancartes accrochées aux portes d'un commerce fermé. Notons que l'assemblée des notables des sept Ksour mozabites a appelé, hier, à une grève générale en Algérie. Il est demandé aussi aux commerçants de mettre une pancarte où il est écrit : «Nous sommes en grève pour dénoncer les massacres terroristes dont sont victimes les mozabites».

 

 
Version imprimable
M'zab: Qui provoque les affrontements?  
www.algeria-watch.org